En dépit de l’ombre tutélaire d’un chef-d’oeuvre (L’autre de Robert Mulligan, 1972), l’histoire de jumeaux troublés et troublants dans Goodnight Mommy (Severin Fiala et Veronika Franz, 2014) ne laisse pas tranquille. La preuve, un remake US est en préparation avec Naomi Watts. 

On l’a appris il y a peu, Naomi Watts jouera dans le remake du thriller psychologique autrichien Goodnight Mommy (Veronika Franz et Severin Fiala, 2014) qui sera réalisé pour Amazon Studios par Matt Sobel (l’inédit Take Me to the River, 2016). Ainsi, conseil chaos d’ami: avant de découvrir la copie, découvrez l’original, glaçant comme on aime, produit par Ulrich Seidl (Import/Export) et ça tombe d’autant mieux qu’il est disponible sur la plateforme Shadowz. Soit l’histoire de jumeaux de dix ans attendant le retour de leur mère, en plein été, dans une maison de campagne perdue au milieu des champs de maïs et des bois. Lorsque cette dernière revient à la maison, le visage entièrement bandé suite à une opération de chirurgie esthétique, les enfants mettent en doute son identité. Ils remarquent vite sa froideur, sa distance et son refus de contact avec le monde extérieur, et se posent de nombreuses questions comme «Est-elle vraiment notre mère?» avant de se mettre à découvrir toute la vérité… Chaos, non? Drôle de film d’horreur, sorte de relecture réfrigérée d’un chef-d’œuvre (L’autre de Robert Mulligan), soutenu par un maître du sadisme achtung-achtung, à l’atmosphère envoûtante, au climat über-anxiogène, aux références claires (le retournement à la Funny Games) et à la résolution sciemment frustrante (même si, comme souvent dans les films d’atmosphère, *ça-pêche-un-peu-par-le-scénario-et les ex-pli-ca-tions–soudaines-par-a+b*). Bref, mention «chaos quand même».

Goodnight Mommy, disponible sur la plateforme Shadowz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici