[VOX POPULI] Le top 5 chaos de Mathilde Leflot

Confinée (comme tout le monde), notre lectrice Mathilde Leflot donne ses 5 films Chaos préférés au monde. Vous aussi, envoyez vos textes, tops, critiques… à redaction@chaosreign.fr

Mademoiselle (Tony Richardson, 1966)
Une Jeanne Moreau meurtrière qui rejoint Ettore Manni dans la forĂŞt pour d’Ă©tranges rencontres, avec un serpent non moins des plus Ă©tranges.

Les Mâles (Gilles Carle, 1971)
Un retour Ă  la nature et Ă  l’amour libre dans ce film quĂ©bĂ©cois Ă  qui l’on doit la B.O. composĂ©e par StĂ©phane Venne et interprĂ©tĂ©e par Isabelle Pierre Le Temps est bon, reprise par Bon Entendeur aujourd’hui.

Les Colombes (Jean-Claude Lord, 1972)
Le deuxième film quĂ©bĂ©cois de mon chaos cinĂ©matographique, oĂą François Hardy apparaĂ®t en jeune hippie. Si le film entend montrer Ă  la base l’opposition entre deux familles (l’une bourgeoise de l’Ouest de MontrĂ©al, l’autre ouvrière venant de l’Est), il est bien plus chaos qu’il n’y paraĂ®t, comme lors d’une scène de sacrifice de colombes par de jeunes gens nus sur scène, l’amour dans la neige ou encore les propos de l’oncle Albert: “Des vieux comme moi, c’est juste des anciens enfants de chienne, pis des jeunes enfants, c’est des futurs enfants de chienne.”

Cosi come sei (Alberto Lattuada, 1978)
Quand Lattuada donne Ă  Natassja Kinski, alors âgĂ©e de 17 ans, l’un de ses premiers rĂ´les au cinĂ©ma, face Ă  un Marcello Mastroianni passablement pudique (dans son jeu), et au milieu de tabous que le rĂ©alisateur nous invite Ă  oublier (au moins pour 105 minutes).

Kaos (Paolo Taviani et Vittorio Taviani, 1984)
Pour l’amour du Chaos, tout simplement.

Et un joker:

Fantasia Sottomarina (Roberto Rossellini, 1938)
Quand Rossellini capturait l’amour sous-marin dans un court-mĂ©trage qui succède Ă  PrĂ©lude Ă  l’après-midi d’un faune, lui-mĂŞme censurĂ© pour Ă©vocation trop peu implicite du plaisir personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici