Notre lecteur Antoine Abdul-Jalil nous a fait parvenir son film chaos méconnu à exhumer pendant vos vacances d’été: The Town that Dreaded Sundown de Charles B. Pierce (1976). Envoyez vos textes: redaction@chaosreign.fr

A chaque fois qu’on me demande un film méconnu, je me tourne immédiatement vers l’horreur, qui contient des tonnes de pellicules sauvages inexplorées et/ou oubliées de la mémoire générale. Et dans le genre, mon chouchou c’est The Town that Dreaded Sundown de Charles B. Pierce, sorti en 1976. Je sais pas dans quel mesure il est inconnu des aficionados d’horreur, mais il en est fait mention dans le premier Scream de Maestro Wes Craven, évidemment une référence méta puisque The Town that Dreaded Sundown est un des premier slasher de l’histoire, deux ans après Black Christmas et deux ans avant le Halloween de Big John.

L’histoire est simple: une ville de Texarcana, Texas (oui oui) est en proie au Phantom Killer et son terrible masque blanc troué. Rien de bien neuf mais le rapport tueur/victime est assez intéressant dans le sens ou c’est une communauté entière qui se retrouve en proie à une simple menace et que, de mon lointain souvenir, les médias locaux jouaient un rôle assez intéressant dans cette affaire, tirée d’une histoire vraie. L’Histoire n’a pas retenue son nom mais je ne doute pas que les cinéastes qui l’ont vu s’en sont grandement inspirés, notamment un certain David Fincher et son Zodiac, dont les scènes de meurtres du tueur de San Francisco m’ont immédiatement fait penser à The Town that Dreaded Sundown. On retrouve évidemment la marque du Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper, bien qu’il soit avant tout une variation plutôt qu’une pâle copie.

En résumé, une variation de Massacre à la Tronçonneuse, du moins dans le contexte, assez intéressante pour qui aime assez les films d’horreurs. Un remake a été fait en 2014 mais je ne l’ai pas vu. Je pense qu’il peut intéresser quiconque s’intéresse un peu à l’histoire du genre horrifique et ceux qui veulent tout simplement passer une bonne soirée devant un slasher old-school. Et cerise sur le gâteau, il est dispo gratuitement sur Youtube!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here