Valerie Dore (ou plutôt Dora Carofiglio), déesse de l’italo disco, dans notre 5e épisode de “Ruinporn”

0
769

Après BOC, Kate Bush, Lolo Ferrari et la banane, Valerie Dore (ou plutôt Dora Carofiglio) est à l’honneur pour notre cinquième épisode.

Pour la petite histoire, afin de comprendre pourquoi cet épisode ressemble à Mulholland Drive, Valerie Dore n’a en fait jamais existé. C’est un hologramme, un nom, un personnage, une silhouette. Valoche n’a jamais été qu’un fantôme d’amour. Valerie Dore, le corps, le visage, la femme, c’est Monica Stucchi. La voix, c’est Dora Carofiglio, ancienne chanteuse de Novecento, qui a d’ailleurs prête sa sublime voix à d’autres groupes italo disco. Aussi, celles qui n’ont plus de voix sont celles qui ont repris la voix de Dora; celle qui chante pour de vrai à la fin, c’est Dora. La voix retrouvée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici