«The Painted Bird» de Václav Marhoul: ce film (avec Udo Kier!) dont tout Venise parle

0
575

D’après ceux qui l’ont vu (et une presse très controversée) à la Mostra de Venise, le film tchèque The Painted Bird de Václav Marhoul empêche de dormir tranquille. C’est l’adaptation en noir et blanc d’un roman américain lui-même controversé de l’écrivain Jerzy Kosinski (traduit en Français par l’excellent Maurice Pons) décrit comme «une suite de scènes atroces dans lesquelles la violence et la cruauté atteignent leur paroxysme». Sa transposition dure pas moins de 2h49. Un temps nécessaire pour s’attacher (et filmer de façon apparemment très sensorielle) à un enfant laissé par ses parents chez sa grand-mère, considéré par les gitans du coin comme portant malheur. L’odyssée dérangeante d’un petit garçon juif en Pologne pendant la Seconde guerre mondiale. Requiem pour un massacre de Elem Klimov, pas loin? L’avenir nous le dira. Pas de date de sortie, juste des réactions très enthousiastes ou très énervées…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here