JEAN-JACKY GOLDBERG

«Découvert dans un drive-in en mai (c’était ma première sortie ciné post-confinement, et mon tout premier drive-in), The Vast of Night est ma meilleure expérience cinématographique 2020. C’est un film fondamentalement Chaos, que j’ai eu la chance de découvrir exactement comme son génial créateur, Andrew Patterson, aurait rêvé qu’on le découvre: sans rien en savoir, dans l’habitacle d’une voiture au milieu d’un champ, comme dans un bulle hors du temps, comme au fond les personnages du film eux-mêmes l’aurait vu à leur époque — avec l’immensité du ciel comme écran derrière l’écran. Il y est question d’évènements paranormaux, dans une petite ville néo-mexicaine des années 50, où deux journalistes radio en herbe recueillent la parole de témoins, lors d’une chaude nuit d’été. J’ignore quelle est la cinéphilie d’Andrew Patterson, dont c’est le premier long-métrage, mais le garçon semble avoir assimilé non seulement tout Spielberg, X Files et Twilight Zone (la base), mais aussi Orson Welles (ça pour le coup il l’assume), et pourquoi pas Jean Eustache (sans doute pas, en réalité, mais ils sont rares, les cinéastes à avoir une telle croyance dans les puissances du verbe et la magie de leur enregistrement). Et ce titre!» J.J.G.

TOP 5 2020 JACKY GOLDBERG

1. The Vast of Night (Andrew Patterson)

2. Uncut Gems (Safdie brothers)

3. What Did Jack Do (David Lynch)

4. Lux Aeterna (Gaspar Noé)

5. Wrong Missy (Tyler Spindle). 

Critique de cinéma le jour, Dj la nuit, Jean-Jacky Goldberg participe chaque année à notre grande summer playlist du chaos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici