En 2020, Sophie Davant, telle une Oprah Winfrey hexagonale, a sorti son propre magazine dont elle est la directrice éditoriale, baptisé “S”, destiné aux femmes de 50 ans et plus. CHAOS. Mais surtout Sophie a rembarré dans le décor tous les relous de son émission Affaire Conclue. Le temps de séquences hilarious relayées à l’envi sur les résososio. CHAOS SOSO.

L’humanité en France se divise en deux: ceux qui regardent Sophie Davant à la télé et ceux qui ne la regardent pas à la télé. Pour les non-initiés donc, ceux qui ne succombent aux réjouissances d’un après-midi chaos en compagnie de Sophie Davant, force est de constater que son émission Affaire Conclue est assez incompréhensible. Et en cela, réellement chaos. D’autant que, ne nous voilons pas la face, les prétendus férus soit dorment soit font le repassage en même temps que l’écran de télé est allumé. Le but de l’émission, donc? Des gens venus des quatre coins de l’Hexagone se pressent dans un entrepôt avec, sous le bras, des babioles venues d’un autre temps, des objets insolites et, parfois, des trouvailles plutôt rares ou prisées. A l’intérieur, des commissaires-priseurs fantasques (un fragile, un sévère, un sosie de Betty Boop, etc.) tentent d’abord d’estimer combien l’objet pourra potentiellement rapporter à son propriétaire en salle des ventes. Ce dernier est ensuite catapulté face à cinq farfelus. Des brocanteurs et collectionneurs devenus avec le temps des bouts de stars qui vont se batailler devant les caméras pour acquérir (ou non) les items mis en vente.

Pour animer cette étonnante foire aux boudins, France Télévision a eu le flair de recruter la délicieuse Sophie Davant. Nostalgique du temps d’avant où elle présentait Fort Boyard et Toute une histoire, elle ne s’attendait certainement pas au succès fulgurant de l’émission. Elle s’imaginait peut-être faire le taf un an ou deux max, mais pas plus. Le destin en aura décidé autrement. Voici la pauvre piégée depuis 2017 dans un hangar en tôle où la moyenne d’âge ne redescend que très (trop) rarement en dessous de 70 ans. Complètement hermétique à la hype qui entoure le programme mais étant tout de même là pour assurer le job, Soso va peu à peu, d’émission en émission, se transformer. Et nous de jubiler face à l’avènement sur le petit écran, et sur une chaîne un peu poussiéreuse, d’une figure complètement CHAOS qu’on n’avait pas vu venir.

Animant dès le départ le programme phare avec un ennui poli et un œil triste, Sophie a eu, un jour, une émission, envie de tout envoyer balader, telle une dégligo cathodique, en devenant sans pression une reine du pique et de la phrase cinglante. Le tout avec un flegme impérial. En reine du timing et de l’organisation, elle amorce les départs des candidats sans perdre une seconde. Avec bien souvent un «la sortie, c’est par là!» accompagné d’un rictus assez irrésistible pour celui qui ne le subit pas. Ok pour donner le change 5 minutes, mais hors de question de faire des heures supp’. Elle remet dans l’axe tous les petits coquins émoustillés par son charme. Car elle n’est pas dupe, Sophie. Elle ne se laisse pas non plus trop attendrir quand une mamie Nova lui apporte un portrait la représentant joufflue avec un décolleté bien échancré. Si vous souhaitez un service 4 étoiles avec sucre et touillette, passez votre chemin.

Avec Sophie, on fait connaissance debout, devant un cheval de bois et après la vente on se casse sans demander du rab, satisfait ou pas remboursé. Sophie aurait pu devenir une dominatrix Berlinoise si la télévision ne l’avait pas choisie avant. C’est pour ce genre de personnage ne faisant pas l’unanimité que le Chaos regarde encore la télévision. Eh oui les amis, même sur un programme et une chaine balisée il est possible de trouver du remous, du différent. Et bien loin de ses détracteurs la trouvant trop froide et désagréable, nous avons envie de dire un grand MERCI à Sophie Davant. Car Sophie on t’aime, Sophie tu es drôle, Sophie tu es djomb comme dirait Bosh. C’est bien simple même dans rap contenders, on n’assène pas à son adversaire des phrases aussi définitives. Bref Sophie tu es une l’étincelle qui embrase nos après-midis sur France 2. Qu’on regarde parce qu’y a plus de projo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici