SIÈGE: une rareté chaos disponible en Blu-ray

0
367

Siège, co-réalisé par Paul Donovan et Maura O’Connell, film d’assaut urbain et nocturne, sort en Blu-ray dans une version restaurée. Must chaos.

Il serait bien dommage de vendre Siège (Paul Donovan et Maura O’Connell, 1983) comme un Assaut (John Carpenter, 1976) du pauvre: impossible de nier pourtant qu’il s’agit de deux films de sièges (asseyez-vous donc) et de deux séries B qui dépassent quelque peu leur statut de simples divertissements de vidéo-clubs. Si Carpenter décollait par son art de la mise en scène, Paul Donovan & Maura O’Connell, quant à eux, visent l’angle social qui fait mal. Ainsi, Siège plonge dans les dossiers de Halifax, une ville de la Nouvelle-Angleterre qui fut frappée en 1981 par une grève de la police: les forces de l’ordre y réclamaient en effet des salaires plus confortables et de meilleures conditions de travail. Des revendications ayant mené à un mini-chaos et à quelques pillages de badauds alcoolisés. Puis enfin la trêve, les solutions, et puis basta. Pour Siège, on va un peu tripoter les faits et arroser un peu le tout d’acide…

Dans ce climat que n’auraient pas renier les films de la saga American Nightmare, certains habitants de la ville de Halifax se sentent soudainement libres de s’adonner à leurs plus bas instincts: une bande de dégénérés se lance alors dans une descente dans le seul bar gay de la ville et y laisse fatalement une âme au cours de la rixe. Vaguement gênée d’avoir un corps sur les bras, la troupe de bovins excités fait appel à un mystérieux nettoyeur pour ne laisser aucun témoins. Seul un jeune garçon réussira à s’enfuir pour se réfugier fissa dans l’immeuble le plus proche. À l’intérieur, un couple accueillant de jeunes aveugles accepte de protéger la victime apeurée. Le cauchemar est cependant loin d’être fini: sans loi pour leur attraper le col, les psychopathes armés jusqu’aux dents entendent bien finir le travail, quitte à supprimer tout ceux qui s’opposent à eux…

Dans une période où la série B se souciait bien peu d’offrir une image acceptable ou défendable de l’homosexualité, Siège détourne pour une fois les normes cruelles de l’époque: ce ne sont plus les zomos, ces soi disant créatures perverses, qui sèment la terreur, mais les homophobes, ici dépeints avec une haine élastique et sans limites. Loin d’être une sorte de vigilante décomplexé et fun (bien qu’il n’est pas interdit de faire un salto sur son fauteuil à chaque bad guy piégé), le résultat impressionne par sa froideur (l’innommable exécution à la chaîne des clients du bar), son sens de l’urgence (à peine esquissés, les protagonistes ne font pourtant jamais office de bête chair à canon) et son réalisme anxiogène; ce que la plastique fauchée et rugueuse des images se charge d’appuyer. Et d’un autre côté, Siège ne boude pas son appartenance au film de genre, ne serait-ce qu’à travers son affrontement improbable et douloureux, opposant six clampins armés d’un fusil et de trois balles contre des hooligans ayant manifestement dévalisés l’armurerie du coin. Noyé dans une redoutable terreur blanche, Siège vous collera à… bref, vous savez. J.M.

Siège
Canada, 1983
De Paul Donovan, Maura O’Connell
Scénario: Paul Donovan
Avec: Tom Nardini
Photo: Les Krizsan
Musique: Peter Jermyn, Drew King
Durée: 1h24En supplément sur le Blu-ray chez Severin:
Commentaire audio du co-réalisateur Paul Donovan et du réalisateur Jason Eisener
Deux montages du film – version ciné: 84 mins / version intégrale: 93 mins
Aspect ratio: 1.85:1
Audio: Anglais mono

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici