Oumi Janta, chaos superstar

Oumi Janta fait du roller. Cool. Ce n’est pas une acrobate, elle n’invente rien, ne révolutionne rien (quoique…). Et pourtant voilà plusieurs jours que ses pas de danse sur roues fascinent le net. Alors qu’un (génial) remix de Sister Sledge crache sur la bande sonore, Oumi s’en fout et glisse comme si le bitume devenait soudainement liquide. Illumination.

À sa tenue et à ses rollers à l’ancienne, ces fameux patins à roulettes qui ont été remplacés fissa par de grosses chaussures de ski casse-gueule, on se dit qu’il y a quelque chose dans l’air: ses vidéos se déroulent souvent à Berlin Tempelhof, ancien aéroport transformé en gigantesque parc et spot berlinois à la douceur chaos inégalée. Car oui à Berlin, les Roller-Disco, ce mariage concept entre piste de danse et de roller, existent encore. Et Oumi fait même partie d’un club actif alternant leçons et soirées dansantes, dont les affiches rétro façon italo-disco à la sauce John Waters nous donnent fissa envie d’enfiler nos rollers poussiéreux, histoire de retrouver les joies à roulettes tant vantées à l’époque par Olivia Newton-John et Linda Blair (et un peu par Madonna aussi).

En ces temps morbides et parfois un peu trop chaos, voilà une énergie qui fait un bien fou. Et puis si Oumi veut tourner dans un Climax 2 situé dans une salle des fêtes maudite passant du Clio et du Moroder à fond les ballons, on signe!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici