Chaque semaine, retrouvez notre rubrique On ne peut plus rien dire 🦊. On espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que nous avons à la faire.

GUERRE DES ÉTOILES
☆ Pas chaos Pas très chaos ★★ Un peu chaos ★★★ Assez chaos ★★★★ Très chaos Palme
👉Tableau à télécharger

Valérie Romain Le Vern Jérémie Marchetti Théo Michel Alexis Roux Gautier Roos
J’accuse déprogrammé à Poitiers
Midsommar, palme du chaos 2019
★★★★
L’Ame des guerriers ressort ★★ ★★ ★★ ★★ ★★★★
Le Black Friday ★★
The Irishman
Voir un Scorsese sur Netflix
L’incinérateur de cadavres ressort ★★
Boy George expose ses œuvres d’art ★★★ ★★★ ★★★★
La photo de Donald Trump en Rocky ★★ ★★
Les courts métrages d’Alexis Langlois ★★★ ★★
Jean-Louis Aubert en hologramme dans ton salon ★★★ ★★

 

ON NE PEUT PLUS RIEN DIRE 🦊

Le Chaos a parlé: la Palme du chaos 2019 a été attribuée ce dimanche 1er décembre à Midsommar, de Ari Aster, succédant ainsi à Nymphomaniac 1 & 2 (Palme du chaos en 2014); Mad Max: Fury Road (en 2015); Elle (en 2016); Twin Peaks: The Return (en 2017) et Hérédité (en 2018). Un choix qui a réjoui les thuriféraires de cette magnifique horreur, météore dans le cinéma de genre et le cinéma tout court, et désappointé ceux qui trouvent ce choix aussi consensuel que convenu. Rappelons que même si nous ne sommes pas à Saint-Tropez, on se calme et on boit frais: chacun pourra voter pour sa Palme. Car, oui, après la Palme de la rédaction et celle de la presse, viendra la Palme des lecteurs qui laisse plus de temps pour voter. Vous avez jusqu’au 10 décembre pour envoyer le titre de votre film le plus chaos de l’année à notre mail rédactionnel : redaction@chaosreign.fr.

Sinon, une info nous a beaucoup amusés à la rédaction. Selon un article de La Nouvelle République, pas moins de quinze lycéens ont fait un malaise ce vendredi 29 novembre 2019 au cinéma de Romorantin. Aucune cause n’est imputable au cinéma, l’origine de ces crises d’angoisse serait tout simplement le film projeté, un chef-d’œuvre d’une intensité manifestement intemporelle: Les Yeux sans visage de Georges Franju.

Dans une salle à la température élevée, les syncopes ont débuté peu de temps après une scène choc et phare du film, où un chirurgien prélève un visage pour réparer sa fille défigurée dans un accident de la route. La succession des malaises pourrait être dû à un phénomène d’entraînement : une première personne est victime d’un «véritable» malaise, les autres élèves voyant leur camarade pris de convulsions sont à leur tour victime d’un malaise.

Se demandant qui a été cette idée totalement géniale de projeter ce film chaos à des lycéens, le Chaos se propose de faire une tournée pédagogique dans tous les lycées de France et de Navarre pour présenter sa Palme 2019 et rappeler les conséquences délétères des films moraux et la nécessité impérieuse de vivre à fond un amour fou.

Sinon…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici