Chaque semaine, retrouvez notre rubrique On ne peut plus rien dire 🦊

GUERRE DES ÉTOILES
☆ Pas chaos Pas très chaos ★★ Un peu chaos ★★★ Assez chaos ★★★★ Très chaos Palme
👉Tableau à télécharger

Valérie Guillaume Cammarata Romain Le Vern Jérémie Marchetti Théo Michel Alexis Roux Gautier Roos
Le court métrage de David Lynch sur Netflix 🤯 ★★★★ ★★ ★★★ ★★★
Afida Turner qui reprend “Etienne” de Guesch Patti 😱 ★★ ★★★★ ★★★
Jojo Rabbit 🤬 ★★ ★★
Le dernier défilé de Jean-Paul Gaultier 🤩 ★★★★ ★★★★ ★★★★ ★★★★ ★★★★ ★★★★
«This is provocation» de Chirac 🧐 ★★★★ ★★ ★★ ★★★ ★★★★
«I don’t like what you did» de Macron 🤔 ★★ ★★
La série Kaamelott 🙄 ★★ ★★★ ★★★ ★★★★ ★★★
La collectionneuse de Eric Rohmer 😜 ★★★★ ★★★ ★★★ ★★★★
Jeunet chez Netflix parce que personne veut le produire 🤷‍♀️ ★★ ★★ ★★ ★★★★ ★★
Fillon piraté sur Twitter par la cyber-armée turque 🥳 ★★★★ ★★★★
Un jour si blanc 😢 ★★★★ ★★★★ ★★★ ★★★★ ★★★ ★★★★

 

ON NE PEUT PLUS RIEN DIRE
Comment commencer notre rubrique langue de pute du week-end sans évoquer le dernier défilé haute couture de Jean Paul Gaultier à Paris? L’enfant terrible de la mode a raccroché ses ciseaux ce mercredi 22 janvier, en célébrant ses 50 ans de carrière au Théâtre du Châtelet et tous ses amis étaient là: Boy George, Dita Von Teese, Mylène Farmer, Antoine De Caunes, Kiddy Smile, Cristina Cordula ou encore Béatrice Dalle (avec sa clope). C’était glam-freaky comme on aime. Manquait inexplicablement Afida Turner qui aurait fait des ravages dans cet hilarant et émouvant enterrement d’un monde ancien (celui des années Palace, entre autres). Elle était sans doute trop occupée à torcher sa reprise (tragique! et bourrée?) du Etienne de Guesch Patti. Ou comment transformer un monument de suggestion érotique en nuit d’ivresse à Rungis. Parfait pour faire saigner les oreilles.

Autrement, nous avons tous beaucoup ri en apprenant que François Fillon, alias le sosie français de Gus Van Sant, s’était fait pirater son compte Twitter. Dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 janvier, trois messages accompagnés de photos ont été postés, évoquant les opérations militaires turques en Syrie. Je soutiens les opérations de la Fontaine de Paix menée par la Turquie ont été effectués contre les terroristes GPJ/PKK qui ont été admis dans le monde entier. Je condamne également les attaques contre les Turcs en France, pouvait-on lire dans un tweet où s’affichait, outre une faute d’orthographe, le drapeau turc. Un message de soutien à la politique étrangère du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan, notamment contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de la Syrie, dont François Fillon n’est évidemment pas l’auteur.

Quelques minutes plus tard, un tweet a revendiqué le piratage, commis par la cyberarmée turque Ayyildiz Tim, un groupe de hackers turcs pro-Erdogan. Une cyberattaque qui n’a pas été lancée en quelconques représailles à des positions que Fifi aurait pu tenir, mais juste motivée par le nombre important de ses followers (440 000). Hey, Ayyildiz, do you know LeCinemaDeDurendal?

Politique encore avec Emmanuel Macron qui singe ouvertement Jacques Chirac pour rester dans l’Histoire des politiques français aux grosses couilles. Vous n’avez pas pu le louper: alors qu’il s’apprêtait à entrer dans la basilique Sainte-Anne, dans la vieille ville de Jérusalem, Macron s’en est pris mercredi 22 janvier aux forces de sécurité israéliennes… comme l’avait fait Jacques Chirac en 1996. Un bel hommage en soi, mais hélas pour l’actuel chef d’Etat, “I don’t like what you did in front of me” (traduisible par “Je n’aime pas ce que vous avez fait devant moi“) is not ze new “Do you want me to go back to my plane?” (traduisible par “Voulez-vous que je remonte à bord de mon avion?“).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

‪ATTENTION TOUT LE MONDE‬

Une publication partagée par CHAOS 💎 (@sngier_soahc) le

Politique toujours avec Rachida Dati qui, portée par un sondage flatteur à deux mois des municipales, passe devant Benjamin Griveaux et colle aux basques d’Anne Hidalgo. On a donc fouillé ce qu’il y avait de chaos chez Bitchy Dati et on est tombé sur cette fameuse anecdote du jour où tout a basculé, lorsqu’elle a filé une beigne à Brice Hortefeux. Fait d’arme qu’elle raconte elle-même dans un hilarious entretien au Monde: “Un jour, devant un ascenseur, je lui dis: ‘Alors le facho, ça va?’ Il me répond: ‘Ça va, intrigante.’ Là, je me retourne et je lui mets un coup de poing dans la gueule, et il se mange le miroir!”, explique l’euro-députée, qui précise que Nicolas Sarkozy est intervenu en apprenant la nouvelle, pour tenter d’instaurer une médiation.”

Surnommée “Rachida Data” par une partie de son entourage en raison de toutes les informations dont elle disposerait sur les acteurs politiques, elle a parfois été vue comme celle qui a fait tomber François Fillon… Qui sera l’invité de l’émission politique de France 2, qui répondra, notamment, aux questions de la reine de coeur Nathalie Saint-Cricq et sans doute profitera de ce passage cathodique pour balancer de bons squeuds. N’a-t-on jamais dit que feu Les guignols de l’info n’avaient plus aucune raison de continuer, la réalité de la politique ayant largement dépassé toutes les fictions, dramatisations, exagérations ou extrapolations?

Finissons enfin avec notre embarras devant cette “comédie” que l’on nous vend comme pleine d’aplomb et à laquelle on tresse tant de lauriers depuis des semaines: Jojo Rabbit de Taika Waititi que nous avons unanimement détesté. Vous avez forcément entendu parler de cette histoire: durant la Seconde Guerre mondiale, le patriotisme d’un jeune garçon allemand va être mis à l’épreuve lorsque sa mère héberge une petite fille juive. Il va alors se créer un ami imaginaire, Hitler. Les messages de celles et ceux qui ont assisté aux avant-premières, qui surabondent d’éloges, qui vantent la mignoncité sur les réseaux sociaux et qui multiplient les comparaisons avec La vie est belle de Roberto Benigni font peur. Très peur. Nous n’avons rien contre son auteur qui a cru bon de faire à la fois le clown Hitler imaginaire et le réalisateur et c’est une louable initiative au fond que de faire des films avec des sujets casse-gueule. Encore faut-il avoir suffisamment de talent pour ne pas se casser la gueule.