Le rĂ©alisateur Oliver Stone s’est insurgĂ© contre le phĂ©nomĂšne Pokemon Go, qui pourrait selon lui conduire Ă  une forme de «totalitarisme»compte tenu de son «niveau d’intrusion» dans la vie privĂ©e. CHAOS.

Au premier jour de la grand-messe de la bande dessinĂ©e Comic-Con 2016 Ă  San Diego, le cinĂ©aste a affirmĂ© que l’application faisait partie d’une culture plus large du «capitalisme de surveillance». Oliver Stone, 69 ans, prĂ©sentait son nouveau film Snowden, le biopic sur le lanceur d’alerte qui avait rĂ©vĂ©lĂ© l’ampleur des programmes de surveillance d’agences amĂ©ricaines de renseignement. Le film sortira aux États-Unis le 16 septembre et en France le 2 novembre.
«C’est l’entreprise qui a eu la plus forte croissance jamais enregistrĂ©e, et ils ont investi des sommes d’argent Ă©normes dans ce qu’est la surveillance, c’est-Ă -dire l’extraction de donnĂ©es», a expliquĂ© Oliver Stone devant le public du festival Comic-Con, auquel il participe pour la premiĂšre fois. «Ils explorent les donnĂ©es de toutes les personnes prĂ©sentes dans cette salle pour savoir ce que vous achetez, ce que vous aimez et surtout votre comportement», affirme le cinĂ©aste, primĂ© trois fois aux Oscars.
Le jeu de rĂ©alitĂ© augmentĂ©e, lancĂ© le 6 juillet, est rapidement devenu la sensation de l’annĂ©e, bien que trĂšs critiquĂ© pour demander Ă  ses utilisateurs l’accĂšs Ă  leur historique Google et Ă  leurs mails. Pokemon Go est Ă©galement accusĂ© d’ĂȘtre responsable d’une vague de dĂ©lits, de violations de la circulation et d’autres plaintes Ă  travers le monde. «Vous allez assister Ă  une nouvelle forme de, franchement, sociĂ©tĂ© robot, oĂč ils sauront comment vous vous comporter. C’est ce qu’on appelle le totalitarisme», a conclu Oliver Stone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici