Mes soeurs, les courts métrages d’Alexis Langlois sortent en DVD!

Les courts et les clips du réalisateur Alexis Langlois (De la terreur, mes soeurs!) sont disponibles dans un coffret DVD début décembre chez Jhr films.

Dans une décennie qui a porté Yann Gonzalez et Bertrand Mandico, d’autres enfants chaos commencent à sortir leur premier cri. Dès son entrée dans le monde du court-métrage, Langlois impose déjà des visions malaxant le ketchup et le strass, s’entourant d’une petite bande (dont le quatuor Nana Benamer/Naelle Dariya/Raya Martigny/Dustin Muchuvitz et sa sœur Justine) comme ses modèles Rainer W. Fassbinder et John Waters, tout en convoquant un imaginaire «millennial» et camp à la fraîcheur acide.

Après Mascarade (2012) et Je vous réserve tous mes baisers (2014), Alexis Langlois est passé à la vitesse supérieure en 2016 avec Fanfreluches et idées noires, semi-happening réjouissant (et plus belle réussite de son auteur) où la caméra frôle (tous) les corps d’une after queer qui dérape. Du Jack Smith 2.0 dans un 40 m² parisien, beau comme un rimjob sur du Dalida. S’ensuivra A ton âge le chagrin est vite passé (2017) comédie musicale très drôle sur un sujet très triste foutant Jacques Demy, Liza Monet et Jena Lee dans un mixer. Le tout dans un joyeux bordel ou acteurs cis et trans s’échangent leur genre au gré des scènes.

Et puis comme nous dévorons le fruit à pleine dents, nous voici au noyau: De la terreur mes sœurs, une fabuleuse recréation queer poussant tous les curseurs de la vulgarité et de la déglingue jusqu’à tirer une réflexion pas des plus tendre sur la place des personnes transgenres dans le cinéma. Auscultant le vomi transphobe, les agressions quotidiennes ou l’intolérance au sein même de la communauté LGBT, Langlois répond au dolorisme habituel (coucou Girl) par un beau fuck, où l’on choisit de briller plutôt que de sombrer.

On retrouve ces courts dans un DVD tous publics comme-c’est-écrit-sur-la-pochette (hiiiiiii). C’est vivement conseillé. D’autant que de beaux suppléments y figurent: Demain debout, réalisé pour les minutes du GREC, les clips de Lëster & Perez, un making of de De la terreur et une interview menée par notre confrère Quentin Grosset.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici