“Margaret” de Kenneth Lonergan, film culte et maudit disponible dans sa version longue sur HBOMax

0
748

Les deux montages du très beau Margaret de Kenneth Lonergan (le long de 3h08 et le court, calibré pour les salles de cinéma, de 2h30) sont disponibles en streaming outre-Atlantique sur HBOMax. Après des années de malédiction, le précédent film du réalisateur de Manchester by the sea gagne à être (re)découvert et réévalué.

Célébré à juste titre avec son Manchester By The Sea (Oscar du Meilleur scénario original en 2016), le réalisateur Kenneth Lonergan n’avait alors signé qu’un premier long métrage, You Can Count On Me lorsqu’il entreprend, en 2011, la réalisation de son second long, Margaret, disponible, nous apprend IndieWire, depuis début janvier dans un montage plus long sur HBO Max. L’histoire de Lisa (Anna Paquin), jeune étudiante new-yorkaise, ayant assisté à un terrible accident de la circulation. Impliquée malgré elle dans les conséquences du drame, elle intente un procès en justice contre la compagnie du bus responsable et découvre, à partir de cet incident, la fragilité de l’existence, la conscience de sa morbidité, l’ambiguïté des intentions, la complexité des rapports humains… Un mélodrame extrêmement subtil et toujours bien vu, avec Anna Paquin dans le rôle éponyme mais aussi Mark Ruffalo, Matt Damon, Matthew Broderick, Jean Reno.

Un film que peu de gens ont vu. Et pour cause: Margaret, titre emprunté au poète victorien Gerald Manley Hopkins, est sorti en 2011 aux Etats-Unis et il a été tourné en 2005, soit six-sept ans avant de sortir dans deux trois salles indé – En France, il a eu droit à une pauvre sortie technique bazardée à la fin de l’été 2012, projeté dans une seule salle (le Publicis Champs Elysées, à Paris) et ce, uniquement en version française. Pourquoi un tel retard et pourquoi un tel opprobre? Le résultat a simplement stagné dans les limbes d’une post-production effroyable, soit un conflit ouvert entre Lonergan et l’un de ses producteurs qui a refusé tous les montages proposés: la durée du premier montage excédait les 3h30 et le contrat stipulait alors qu’il ne devait pas dépasser 2h30. Très vite, le réalisateur s’avoue incapable de remonter le film qui, avec des séquences en moins, n’aurait plus le même sens. En 2009, Fox Searchlight, la branche indé du studio, se rebiffe contre le producteur Gary Gilbert, accusé de ne pas avoir payé la moitié des coûts du film. En retour, ce dernier colle un procès, incriminant ainsi le réalisateur et le studio, pour ne pas avoir respecté les délais et donc de ne pas avoir bouclé le montage dans les temps.

Kenneth Lonergan a été sauvé du marasme par Matthew Broderick, son ami, également acteur dans le film, qui l’a aidé à mettre un terme à ce film maudit en lui donnant de l’argent. Martin Scorsese, appelé à la rescousse avec sa monteuse attitrée Thelma Schoonmaker et pour qui Lonergan a co-scénarisé Gangs of New York, prête lui aussi main forte afin de proposer une version de 2h30 potentiellement exploitable en salles. Ensemble, ils n’obtiendront qu’une version de 2h45; Lonergan police encore et obtient la durée requise au prix de sacrifices: «Quand j’y repense, c’est vrai que ça a duré extrêmement longtemps», se souvenait le réalisateur, interviewé par nos soins lors de la sortie de Manchester by the sea. «Si bien que je n’ai pas l’impression d’avoir vécu une expérience mais plusieurs en une. Celle du tournage, celle du montage, celle des procès avec les producteurs, puis le studio. Souvent, je me répétais: «c’est débile tous ces procès, ça ne rime à rien». Tout ce que je voulais, c’était travailler. Et j’en avais marre de me battre. Après cinq ans de bagarre dans tous les sens, j’étais fatigué. Je voulais que le film sorte en salles et Dieu merci, les critiques ont été bonnes. Après ça, j’ai eu besoin de me reposer. Et avant de revenir au cinéma, j’ai dirigé deux pièces.» Bonne occasion donc de rappeler l’existence de ce montage de 3h08, déjà disponible pour les petits malins depuis 2012 et ce dans un très confidentiel combi Blu ray–DVD vendu discrètement via Amazon aux Etats-Unis (la version salles de 150 minutes sur le Blu-Ray et la version de 186 minutes sur le DVD). Il faut parfois du temps avant que les classiques soient reconnus comme tels, Margaret en est un. Très beau. Découvrez-le. Vite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici