[L’instant chaos] Le clip “Auf Wiedersehen” de Mansfield.TYA réalisé par Nicolas Medy

En tout début d’année (vous savez, le monde d’avant auquel on repense les yeux fermés?), Kompromat avait saucé son petit monde avec son remake lesbien de L’enfer (Der Regen wäscht uns von allen Sünden disait Adèle) dans le clip de De mon âme à ton âme. On ferme la parenthèse dans le monde d’après et avec le second groupe de l’infatigable Rebecca Warrior, Mansfield.TYA. Et ça ne fait pas les choses à moitié, non. On la retrouve elle et sa complice, chevalières bientôt bonnes sœurs dans une abbaye surgit du fond des temps. Il y a une image en 16 mm qui craque, la police d’écriture des clips de Laurent Boutonnat période Mylène cercueil, des épées aiguisées et des lèvres noires: c’est du queer gothique assumé, infusé dans son jus KenRussellien et DerekJarmanien. Son réalisateur, Nicolas Medy, est assurément et indubitablement un enfant du chaos. C’est réjouissant et diablement beau. Mon dieu, pas besoin de leur pardonner, ils savent très bien ce qu’ils font.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici