“La traque” de Serge Leroy enfin disponible en Blu-ray et Ultra HD

Après Possession de Andrzej Zulawski, c’est l’autre sortie faisant trembler tous les salons de cinéphiles déviants: la sortie inespérée de La Traque de Serge Leroy, notre Straw Dogs bien à nous, chez Le chat qui fume.

C’est enfin la fin d’une longue arlésienne, les cinéphiles vont arrêter de contempler le film culte de Serge Leroy sur leur tv-rip grisâtre, seule manière à ce jour de voir ce survival au doux parfum de camembert et de poudre. Son passage dans le Cinéma de Quartier chez Dionnet en 2005 avait été d’ailleurs un moment charnière pour beaucoup, et avait permis sa redécouverte. Depuis, rien. Pas un dvd, même à l’étranger, s’ajoutant à la looooongue liste de ces films français oubliés sur support numérique. Pendant des années, sa prétendue sortie chez Le Chat qui fume tiendra presque du running gag, du mirage faisant un peu piquer les yeux. Quand soudain, la lumière fut: à forcer de traquer la traque, ils l’ont eu. Couplé avec la sortie de Possession, moins rare mais tout aussi attendu au tournant, l’éditeur frappe fort pour ce début d’année.

Durant toute la deuxième partie des années 70, Serge Leroy redonnera ses lettres de noblesse au thriller avec des titres comme Attention les enfants regardent (avec Delon en ogre face à des gosses pas sages) et Les passagers (un Duel à la française adaptant Dean Koontz). Deux films qu’on espère revoir dans des conditions exactes à celle de La traque, qui va ouvrir glorieusement cette passade dans le film à suspens, qui perdra hélas son souffle dans les 80’s (du vigilante en pantoufle Légitime Violence, en passant par L’indic ou l’atroce Contrainte par corps). Avec sa petite anglaise confrontée à des chasseurs du dimanche après une agression sexuelle, La traque a su indubitablement marquer les esprits, aussi bien par son implacabilité que sa galerie de gueules et de voix inimitables (Lonsdale, Bideau, Marielle, Robin, Constantin, Léotard…). Sans compter Mimsy Farmer, gibier malgré elle, dont le regard inquiet et l’élégance fragile tranchent raisonnablement avec ses figures du terroir.

Terrible hier, mais toujours terrible aujourd’hui, La Traque n’a rien, malgré l’allure, d’un film d’un autre temps, se faisant l’écho amer et accidentel d’une actualité beaucoup trop chargé – citons pêle-mêle, sans les lier, la vague meetoo, le débat sur la notion de féminicide et les dérives de chasseurs. Tout était déjà là. On pouvait aussi y voir les secrets larvés d’une bourgeoisie véreuse, qui se plaît à enfouir ses scandales, ses casseroles et sa lâcheté. Ainsi, le revoir en 2021 ajoute un regard terrifiant sur l’entraide masculine et la puissance du «boy club» face au féminin. «Nous ne sommes pas des gens facilement soupçonnables» lâche un glacial Paul Crauchet. De la même manière que le cri déchirant de la pauvre Mimsy, que rien ni personne n’entendra, le film se fait inconsciemment la parabole d’une voix qu’on cherche à étouffer. Sans oublier le score mélo et funèbre de Giancarla Charamello qui sonne d’autant plus comme un requiem…

Oubliez donc vos enregistrements vhs, La traque retrouve sa splendeur d’antan, avec un master 4K rendant magnifiquement justice aux couleurs douces et automnales de Claude Renoir. Là encore, qui aurait imaginé revoir le film de Leroy en UHD? Côté bonus, la tâche fut rude pour ce petit film dont la majorité du casting n’est plus de ce monde: on pourra voir Mimsy Farmer s’exprimer sur un plateau télé français dans une archive d’époque, avec une interview certes pas vraiment menée d’une main de maître, mais qui donne suffisamment la parole à une actrice fascinante et sûre de ses choix. Autre joliment document qui régalera les grands fans, un petit tour sur le tournage du film, dans un segment d’une dizaine de minutes. Le dernier chasseur toujours parmi nous, Jean Luc Bideau, s’exprime dans un très sympathique entretien d’une quinzaine de minutes où il revient d’avantage sur sa carrière que le film de Leroy (mais c’est Jean-Luc, on aime bien).

• 1975 – 1h37 – France – Version intégrale
• UHD – 3840×2160/24p
• BLURAY – 1920×1080/24p
• Français DTS-HD MA 2.0 Mono
• Sous-titres anglais et français
• Toutes zones

BONUS:
• Sur le tournage de La Traque, avec Mimsy Farmer, Michel Constantin et Serge Leroy (10 min)
• Interview d’époque de Mimsy Farmer (11 min)
• Le chasseur, avec Jean-Luc Bideau (17 min)
• Film annonce d’origine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici