C’est l’heure de notre guide chaos amoureusement concocté par la rédaction. Entre notre tableau-guerre-des-étoiles et nos recommandations chaos, de quoi vous armer de belle et bonne culture pour affronter le chaos du monde. En une, Peggy Sue S’est Mariée de Francis Ford Coppoladisponible en Blu-ray chez Carlotta.

FILM DE LA SEMAINE: PEGGY SUE S’EST MARIEE de Francis Ford Coppola 
Lors d’un gala réunissant tous les anciens de son lycée, Peggy Sue (Kathleen Turner) s’évanouit et se retrouve projetée vingt-cinq ans plus tôt, l’année où Charlie (Nicolas Cage) l’avait demandée en mariage. Ce flash-back ludique est l’occasion pour Peggy Sue de se confronter à sa famille, à ses amis et à l’homme qu’elle a aimé – un moyen de réfléchir aux erreurs qu’elle a pu commettre, voire de les réparer. La composition à bout de nerf confère à l’analyse un dédoublement à la fois érotique et onirique où chaque acteur a sa place parfaite au sein de l’esprit de Peggy Sue. Un paradoxe temporel sur fond de comédie qui ravi les sens et sublime nos souvenirs – aujourd’hui en HD. Le neveu de Francis Ford Coppola, Nic Cage, a bien failli ne jamais jouer dans le film (gardé sous le coude comme “third string actor”) mais a eu le rôle après les départs conjugués de Dennis Quaid et Steve Guttenberg. De même que Turner, qui a été placée sur le film après un accident de vélo de l’actrice Debra Winger. Coppola lui-même n’était pas supposer diriger l’œuvre. Comme quoi, il y a pas de hasards, juste des heureux accidents (disponible en Blu-ray chez Carlotta) S.R.

GUERRE DES ETOILES ☆ Nul ★ Médiocre ★★ Pas mal ★★★ Bien ★★★★ Excellent Palme
Télécharger le tableau

MB GC GD RLV JM SR GR
Ames perdues (Blu-ray)     ★★★ ★★★ ★★★
Bertha Boxcar (Blu-ray) ★★★   ★★★ ★★     ★★★
La cérémonie (Netflix)     ★★★★ ★★★★ ★★★★
En passant pécho (Netflix) ★★        
L’enfer (Netflix) ★★★★     ★★ ★★ ★★★★
I care a lot (Netflix)     ★★★      
Jardin de pierre (Blu-ray)  ★★★★   ★★★       ★★★★
Lovecraft Country (coffret DVD) ★★★ ★★★        
La maison près du cimetière (ShadowZ) ★★★★   ★★★ ★★ ★★   ★★★★
Malcolm & Marie (Netflix) ★★★ ★★★★ ★★ ★★★  
Mandy (Netflix) ★★ ★★  ★★ ★★ ★★    
Merci pour le chocolat (Netflix) ★★★★     ★★★★    
Le miel du diable (Blu-ray)     ★★★ ★★ ★★★ ★★★★  
La nuit déchirée (Blu-ray) ★★     ★★★★    
Palm Springs (Prime ★★       ★★ ★★  
Peggy Sue s’est mariée (Blu-ray)   ★★★   ★★★    
Possession (Blu-ray) ★★★★   ★★★★ 
Sans soleil (Blu-ray)     ★★★★ ★★★★
Southland Tales (Blu-ray) ★★★★    ★★★★ ★★★★ ★★★ ★★  
La traque (Blu-ray)   ★★★ ★★★ ★★★★ ★★★★   ★★★★
The Nest (Canal+)     ★★★★ ★★      
What keeps you alive (ShadowZ) ★★★★ ★★★ ★★ ★★★★ ★★★★    

MB: Morgan Bizet / GC: Guillaume Cammarata / GD: Gérard Delorme / RLV: Romain Le Vern / JM: Jérémie Marchetti / SR: Sina Regnault / GR: Gautier Roos

S’IL FAUT DECOUVRIR UN SUPER FILM CHAOS CETTE SEMAINE…

MORGAN BIZET: La Nuit des morts-vivants, Zombie, Le Jour des morts-vivants et Diary of the Dead de George Romero
Alors qu’arrive à toute berzingue Army of the Dead de Zack Snyder (sur Netflix), dont le premier teaser vient d’être dévoilé, il est bon ton de rappeler qu’il fut un temps où les morts-vivants étaient autre chose qu’un simple gimmick pour exciter les geeks. Quatre films appartenant à la saga des morts-vivants de George Romero sont disponibles sur Shadowz. Les fameux “…of the dead” dont le film de Snyder, faux remake de son propre remake de Zombie (Dawn of the Dead en anglais) sorti en 2004, reprend la lointaine filiation. Il faut (re)voir La Nuit des morts-vivants, Zombie, Le Jour des morts-vivants et Diary of the Dead pour découvrir comment Romero a donné vie à l’une des figures horrifiques les plus mythiques du 7e art, la fait évoluer à travers les décennies avant d’arriver à une impasse formelle et thématique (absente de cette sélection, le “western” Survival of the Dead). Toute la fiction autour du zombie (films, séries, livres, BD, jeux-vidéo) semble contenue dans cette grande œuvre matricielle qui fait, avec le recul, office d’alpha et omega du genre. Je ne pourrai que vous conseiller d’aller également chercher le stupéfiant Land of the Dead, hélas jamais réédité depuis sa sortie DVD et trouvable uniquement en VOD, seul blockbuster de cette hexalogie, qui servirait de contrepoids évident à la prochaine production friquée de Zack Snyder (tous disponibles sur Shadowz)

GUILLAUME CAMMARATA: Innocence de Lucile Hadzihalilovic
Mais quel secret cache cette école perdue dans les bois où les nouvelles jeunes élèves arrivent par un souterrain dans des cercueils? Beaucoup de mystères pour peu de réponses dans l’univers inimitable de la réalisatrice de La bouche de Jean-Pierre. Porté par une réalisation hypnotique et la lumière doucement inquiétante de Benoit Debie, ce long métrage, qualifié de «petite fabrique de salopes» par Les Cahiers du cinéma à sa sortie, est un vrai chef-d’œuvre (disponible en DVD)

GERARD DELORME: La forteresse noire de Michael Mann
De la même façon que Michael Mann se servait du cinéma de genre (le thriller en l’occurrence) pour glisser son propre commentaire sur l’état de l’Amérique dans Le solitaire, il se servait du fantastique avec La forteresse noire pour livrer une parabole sur le mal confronté à lui-même, sous la forme d’une entité maléfique réveillée par les nazis. Pour des raisons diverses, le résultat est raté, mais le film contient quand même quelques fulgurances, en dépit d’une version amputée de plus de la moitié par les producteurs (disponible sur OCS).

ROMAIN LE VERN: Interstella 5555: The Story of the Secret Star System de Leiji Matsumoto & Electroma des Daft Punk
Les Daft Punk en deux films. D’un côté, leur superbe collaboration musicale et scénaristique pour Interstella 5555, film d’animation Leiji Matsumoto, qui se présente comme une relecture cosmique de Phantom of the paradise avec l’album Discovery; et de l’autre, Electroma, coup d’essai de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo réals, suivant deux robots en quête d’humanité dans un récit aux allures d’odyssée. Loin d’un machin poseur, c’est doux, étrange et triste comme un road-movie de Monte Hellman, comme une errance chez Bela Tarr ou Gus Van Sant. Génies after all (disponibles en DVD).

JEREMIE MARCHETTI: Lust, Caution de Ang Lee
Très bizarrement boudé, Lust, Caution est probablement le film le plus osé (quoique Un jour dans la vie de Billy Lynn se dispute le podium) et le plus troublant de son auteur, retournant pour l’occasion dans un pays à la fois si loin et si proche de lui. Malgré son âge somme tout assez frais (14 ans tout de même), on serait presque prêt à croire que le film ferait énormément jaser dans les festivals actuels, sorte de variation de Portier de Nuit durant l’occupation japonaise, avec un Tony Leung plutôt “in the mood for fuck” que “in the mood for love”. De sa violence rare mais tétanisante à ces scènes de sexe verhoevenniennes (dont on se demande si elles sont simulées tant elles sont ultra-frontales) à son souffle romanesque amer, c’est assurément à revoir (disponible en Dvd zone 2 chez Warner / Bluray US chez Kino Lober – st anglais only)

SINA REGNAULT: The Trip de Roger Corman
Film culte mais rare, avec un scénario de Jack Nicholson, The Trip marque par sa radicalité et la puissance de ses rouages. Après un divorce douloureux, Paul Groves (interprété par Peter Fonda) tombe en dépression. À la suite de quoi, il décide d’acheter du LSD. S’ensuivent des hallucinations démentes et des visions horrifiques. La drogue lui confisque tout espoir et l’expédie là où circulent l’abstrait et le surréalisme. Tourné avec un budget modeste de 100 000 dollars, et filmé entre l’infamous Big Sur (lieu sacré des seventies) et Malibu, où tout arrive, The Trip est aujourd’hui un objet vénéré par beaucoup. Le Chaos en première ligne (disponible en DVD)

GAUTIER ROOS: La Ville des pirates de Raoul Ruiz
Totalement incapable de vous décrire ce truc, où figurent la bien sous-estimée Anne Alvaro et un Melvil Poupaud… poupon (héhé), je ferai miens les mots de Serge Daney: “Il y a des films que nous ne sommes pas sûrs de ne pas avoir rêvés. Ce sont peut-être les plus beaux […] Un film superbe, onirique, à peu près irracontable et totalement frappé.” Un petit tour sur Google Images pourra déjà vous donner une idée (disponible en DVD chez Gemini Films)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici