Finley Blake est cam girl. Elle a 33 ans, vit seule dans une maison isolée à Austin et tente de récupérer la garde partagée de son fils qui lui a été retirée du fait de sa profession. À sujet chaos, doc chaos.

PAR GEOFFROY DEDENIS

La pornographisation généralisée des sites de messagerie instantanée, depuis «l’accident» chatroulette aux interfaces officiellement dédiées aux camgirls/boys et les multiples applis de rencontre, a redéfini la monétarisation du désir en même temps que l’accessibilité aux fantasmes de chacun. Le documentaire Flesh Memory de Jean-Jacky Goldberg nous expose au quotidien d’une de ces pourvoyeuses de services sexuels 2.0 et permet de montrer ce qui se passe de l’autre côté de la webcam. La scène inaugurale de phone sex, où l’orgasme simulé de Finley peut faire sourire, nous fait entrer dans l’intimité de cette femme pour qui son corps est un gagne pain. Une vie qu’elle parvient à rendre plus que décente matériellement, malgré la stigmatisation subie par les travailleurs.euses du sexe, qui lui colle évidemment aux basques. Victime d’un ex boyfriend bien décidé à l’empêcher de voir son fils, avec l’aide de la justice et des lois en vigueur. Finley doit faire face à un isolement palpable et arbitraire, qui nous rappelle qu’aujourd’hui encore, on est soit la maman, soit la putain et cela peu importe la sincérité de vos sentiments. Cette blessure n’est pas la seule, on l’apprendra au détour d’une conversation Skype entre Finley et une de ses collègues, où elle évoquera une mère qui perd les pédales et ses problèmes de santé préoccupants.

La peau couverte de tatouages de Finley lui permet sans doute d’y graver ses souvenirs, ses pertes et ses traumas. Une chair dont elle vit, mais qui lui rappelle aussi constamment les problèmes qu’elle devra continuer de surmonter. Un portrait simple et touchant, qui humanisera, on l’espère, le regard d’une société qui aime toujours autant jeter la pierre à celles et ceux qui ont décidé de (sur)vivre autrement.

Trailer Flesh Memory from Vycky Films on Vimeo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here