“Ema”: la transe cinématographique de Pablo Larrain

0
2296

Les précédents films de Pablo Larraín (No, Neruda, Jackie) démontraient que le réal chilien savait filmer chaos; son nouveau long, intitulé Ema et présenté à la Mostra de Venise, pourrait bien en être la quintessence. On y suit Gael García Bernal en chorégraphe en cours de séparation avec sa femme, une danseuse, la Ema du titre (Mariana Di Girolamo, démentielle à en lire les premières reviews), rendant Polo, un enfant qu’ils ont adopté mais qu’ils n’ont pas pu élever. Toute la douleur de cette déchirure familiale se révèle traduite par des images abstraites et, à en croire les échos, somptueuses, avec de la danse, des couleurs, du cinéma partout. Pas de date de sortie en France mais nous surveillons la suite avec hâte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici