ChaosReigns.fr est mort, vive ChaosReign.fr! C’est avec tristesse que nous avons Ă©teint notre merveilleux site ChaosReigns.fr pour les craintes que vous connaissez (profitons-en pour rĂ©itĂ©rer notre soutien sans faille Ă  nos collĂšgues et amis de AvoirAlire et de Culturopoing qui, eux, ont Ă©tĂ© « attaquĂ©s » par surprise par des ayant-droits et qui ont besoin de vous).

Pour autant, et l’on vous remercie pour tous vos adorables messages et autres preuves d’affection, il Ă©tait hors de question de s’enterrer. Pas de question non plus de « rallumer » le site d’origine (faire le mĂ©nage dans cinq ans d’archives Ă©tait simplement impossible). Alors on a prĂ©fĂ©rĂ© tout brĂ»ler pour manifester notre colĂšre (aucun site culturel ne doit ĂȘtre trainĂ© en justice ou payer sa soif de transmission et son amour de culture, prĂ©cisĂ©ment Ă  une heure oĂč la culture a besoin de sites comme AVoir-Alire ou Culturopoing pour perpĂ©tuer une mĂ©moire) et pour Ă©chapper aux emmerdes (on vous laisse imaginer lesquelles).

On a tout reconstruit dans la joie et la bonne humeur.

C’est pourquoi ce 25 aoĂ»t 2018 le Chaos renait sous un nouveau nom: CHAOS. Un nouveau site (chaosreign sans « s » donc) sur lequel tous les rĂ©dacteurs ont amoureusement travaillĂ© tout l’Ă©tĂ©. Une nouvelle mouture vigilante aux photos qu’elle publie donc (achtung achtung!) mais aussi et surtout plus fluide, plus dense, plus que jamais rĂ©sistante. Plus que jamais sensible aux marges comme aux territoires inconnus, Ă  l’esprit critique, Ă  l’abri des modes et des conventions.

Ceux qui connaissaient déjà le mood du premier Chaos ne seront pas dépaysés par les prédilections de nos vaillants tigres de papier (soit les inestimables Jérémie Marchetti, Morgan Bizet, Gautier Roos, Geoffroy DeDenis, Sina Regnault, Théo Michel, Gérard Delorme, Valérie et les autres). 

Tous ensemble, inaugurons ce nouveau Chaos de la plus belle des façons. Célébrons sa renaissance avec du champagne, bien entendu, mais aussi et surtout avec nos premiers héros de la semaine: Paul Schrader qui revient des enfers avec un film Bressonnien formidable (First Reformed) et évidemment Bertrand Mandico, parrain inoxydable du premier Chaos.

Le rĂ©alisateur des Garçons Sauvages a dessinĂ© notre nouveau logo Chaos au goĂ»t de ciel rose crĂ©pusculaire (il est beau, n’est-ce pas?) qui donne envie d’Ă©couter de l’italo disco mĂ©lancolique dĂšs potron-minet. Bertrand a rĂ©pondu prĂ©sent comme premier RĂ©dacteur en chef. Nous sommes tous trĂšs heureux et trĂšs honorĂ©s de passer le mois de septembre en sa compagnie. Avec lui, en cette rentrĂ©e, le Chaos resplendit. Il rĂšgne. Merveilleusement.

CHAOS  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here