Des nouvelles de Agustí Villaronga

0
134

Le réalisateur espagnol Agustí Villaronga tourne actuellement à Majorque son nouveau long métrage El Ventre Del Mar (Le ventre de la mer). Un projet ambitieux, inspiré du livre Océan Mer de l’écrivain italien Alessandro Baricco (publié en 1993), racontant un épisode tragique de l’histoire de la marine coloniale française: le naufrage de la frégate Méduse. Soit, comment après le naufrage d’un navire, 147 hommes, confinés dans un radeau à la dérive au milieu de la mer, tentent de survivre. Une histoire immortalisée, pour la petite, par Théodore Géricault dans la célèbre toile Le Radeau de la Méduse, conservée au musée du Louvre. Et mise en images donc par le réalisateur du sublime Tras el Cristal qui, de son propre aveu, raconte hier (“un terrible événement réel survenu lors de la colonisation du Sénégal” déclare-t-il à PanoramaAudiovisual.com) pour mieux parler d’aujourd’hui (“les tensions raciales qui surgissent actuellement aux États-Unis, l’abandon auquel de nombreuses personnes seront soumises en raison de la crise économique du Covid“): “Il y a eu un moment où il m’a semblé que le monde était à la dérive comme le radeau. C’est ainsi qu’est né ce projet” ajoute-t-il. Au casting, Roger Casamajor, Oscar Kapoya et Muminu Diayo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici