De “Silly Games” à “Kung Fu Fighting”, la BO à tomber du “Lovers Rock” de Steve McQueen

0
789

L’une des raisons pour lesquelles Lovers Rock gagne instantanément son statut culte, c’est sa somptueuse BO qui donne envie de tout shazamer comme un drogué. Voici des titres dingues entendus pendant cette transe collective.

Janet Kay – Silly Games
Steve McQueen l’a déclaré à nos confrères du New York Times: Silly Games de Janet Kay «devait être le battement de cœur de la fête», exprimant aussi bien le désir que la vulnérabilité du chanteur. C’est la chose la plus courageuse que vous puissiez faire: tomber amoureux, parce que vous vous préparez aussi à souffrir» déclare-t-il au sujet de ce tube de 1979. On entend ce morceau pour la première fois au tout début, chanté par un groupe de femmes préparant de la nourriture pour la fête. Plus tard, lorsque la nuit a atteint son crescendo romantique, il est joué en entier par les DJ, puis chanté a cappella par toute la salle dans une séquence extatique d’une durée de 10 minutes qui, selon l’aveu de McQueen, n’était pas programmée pour durer aussi longtemps et s’est déroulée naturellement pendant le tournage. A noter que, depuis, la chanteuse Janet Kay a ouvert une pace Facebook baptisée Queen of Lovers Rock au cas où on la cherche.

Carl Douglas – Kung Fu Fighting
Dans une séquence, le DJ passe un morceau du groupe Sister Sledge avant d’enchainer sur celui de Carl Douglas intitulé Kung Fu Fighting, incitant l’héroïne et les autres fêtards à oeuvrer dans la pantomime façon arts martiaux pendant qu’ils dansent. Sortie en 45 tours en 1974, il s’agit d’un hommage aux films de kung-fu. A noter qu’on l’entend déjà le temps d’une scène non moins dansante des Galettes de Pont-Aven (Joel Seria, 1975)

King Tubby – More Warning
Osbourne Ruddock alias King Tubby est un ingénieur du son et producteur jamaïcain, originaire de Kingston. Né le 28 janvier 1941, il est assassiné dans son studio, à Kingston, le 6 février 1989, par un tueur anonyme dont l’unique motivation semble se limiter au vol de son argent, de son revolver et de sa chaîne en or. On dit souvent que Tubby est à l’origine du dub: il est le premier à avoir compris le potentiel du jeu aux différentes pistes d’un enregistrement. Il est à l’origine de la plupart des techniques de production du dub que sont les effets caractéristiques du style. Ainsi, on peut dire qu’il est l’inventeur du remix, avec cette manière de retravailler la matière brute, de la recomposer, ce qui a ouvert la voie à une multitude de genres, de la musique électronique.

Cry Tuff & The Originals – Robin Hood

The Revolutionaries – Kunta Kinte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici