L’écrivain-Dj Sven Hansen-Løve évoque librement les sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE: SVEN HANSEN-LØVE, PHOTO: ANDREW KOVALEV & STYLE: TATIANA BLINOVA

[MOOD] «Actuellement sur le point de finaliser un scénario écrit avec et pour Pascal Rambert, intitulé 4 jours en juin. Pascal le réalisera, produit par les films du Bélier. Après, j’attaque la rédaction de mon second roman, un travail de longue haleine: encore une bonne année d’écriture — minimum — et d’arrachage de cheveux (s’il m’en reste).

Découvert Wild River d’Elia Kazan. Pas très CHAOS (quoique), mais un étonnant manifeste écolo avant l’heure. Monty (Montgomery Clift) toujours aussi torturé dans ses rôles.

Quelques raisons de se réjouir (je fais le choix de l’optimisme en ce moment, histoire d’être original): la venue de deux personnalités médiatiques hors-norme, la sémillante Alexandria Octavio-Cortez, qui donne des sueurs froides aux Républicains et Greta Thurnberg (15 ans) qui permet au mouvement pour le climat de reprendre des couleurs.

Un peu malaisé devant le lynchage en direct des membres de la Ligue du LoL, puis, à lire tous les témoignages, c’est la nausée et je me dis qu’ils l’ont vraiment cherché. La fin d’une époque (du moins, je l’espère).

Ma collection de livres SUR l’écriture commence à avoir de la gueule. Dernier en date: Dreyer’s English, très rigolo, mais à suivre les recommandations du monsieur (un lecteur-éditeur de Random House), on finit par ne plus écrire du tout, et c’est un problème. Quoi qu’il en soit, un moyen très amusant de procrastiner (accumuler les livres sur l’écriture).

À la quête d’une série potable, j’entame Homecoming avec Julia Roberts, mais je sens que je vais vite passer à autre chose.» S.H.-L.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here