ScĂ©nariste de The Smell Of Us de Larry Clark et poĂšte chaos, SCRIBE (aka Mathieu Landais) évoque librement cinq sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE: SCRIBE & PHOTO: CHRISTIAN MAMOUN

[MOOD] «J’ai la chance de collaborer avec Jessica Palud, cinĂ©aste de l’intime. Sinon je tapine. Si vous ĂȘtes Apple ou un crew de backpackers gothiques, on peut s’arranger.

[THE WITCH WHO CAME FROM THE SEA] C’est Jonathan Caouette qui m’a envoyĂ© un mail hallucinĂ© l’autre jour pour me recommander chaudement de regarder un film qu’il venait de voir, et qui faisait partie des perles britanniques, les fameuses «72 Nasties»: The Witch Who Came From The Sea (Matt Cimber, 1976). C’est une des expĂ©riences cinĂ©matographiques les plus intenses qu’il m’ait Ă©tĂ© donnĂ© de vivre. Parce que «la tĂ©lĂ©vision rend les gens tellement plus gentils, n’est-ce pas?»

[REVUE BOUCLARD N°1] RĂ©cemment, je suis tombĂ© sur Sylvain Chantal, scĂ©nariste et auteur Nantais, et nous avons devisĂ© sur sa pĂ©niche jusque tard dans la nuit sur l’opportunitĂ© de crĂ©er une sociĂ©tĂ© secrĂšte en l’honneur de mon poĂšte prĂ©fĂ©rĂ©: Arthur Cravan, boxeur, dĂ©serteur, fou gĂ©nial et neveu d’Oscar Wilde. Quelques jours plus tard, je recevais dans ma boĂźte-aux-lettres le premier numĂ©ro de la revue Bouclard. Du pur gonzo littĂ©raire, avec tout un reportage sur Arthur Cravan et son match lĂ©gendaire contre Jack Johnson.

[KAS PRODUCT] Encore un adieu, celui-lĂ  Ă  Daniel Favre alias Spatsz (1957-2019) qui formait le duo Kas Product avec la gĂ©niale Mona Soyoc. J’ai beau Ă©couter de l’Afro trap, je resterai obstinĂ©ment un enfant de la Cold Wave.

[SÜEÜR] La prose rĂ©voltĂ©e de ThĂ©o Cholbi bondit comme un animal dĂ©chaĂźnĂ© sur sa musique (et celle de Florian Serrain). LibĂ©rateur.

[JOHNNY FLYNN EN DAVID BOWIE] Johnny Flynn est un animal. Johnny Flynn est une gueule. Johnny Flynn est une mĂąchoire. Je ne peux m’empĂȘcher de penser que c’est le choix parfait pour incarner Bowie. Et pourtant j’ai la sensation terrible qu’un biopic sur la pĂ©riode Ziggy, c’est comme adapter du Bataille: un pari impossible. Ça tournera forcĂ©ment au Netflix glorifiĂ©. À moins d’un miracle et d’une bonne dose d’insanitĂ©.» S.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here