[COMMENT ÇA VA, PIERRE LA POLICE?]

0
146

Auteur chaos de bandes dessinées et artiste plasticien mystérieusement mystérieux, PIERRE LA POLICE évoque librement les sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE & PHOTO: PIERRE LA POLICE

[MOOD] «Je viens de terminer les derniers réglages avant impression de mon nouveau livre Gone qui sortira en mars chez Serious Publishing. Il s’agit d’un récit sans paroles et constitué de photogrammes tirés d’une vidéo que j’avais réalisée en 2009. Le livre est un essai de cinéma catastrophe immobile et muet.

[VIDEO GAME] J’aime me plonger dans le monde de Red Dead Redemption 2. Le jeu s’inscrit dans l’esprit du western et déroule le récit d’une nation mais à la différence du western Hollywoodien souvent aseptisé, on a ici les pieds dans la boue. On se laisse emporter autant par l’action que par la contemplation de la vie qui passe, la vie propre du jeu, c’est à dire les interactions aléatoires entre les centaines de milliers d’individus humains et animaux qui le composent, chacun suivant son propre programme un peu comme nous suivons tous le nôtre.

[TCHI TCHA] Les films vus et appréciés ces derniers jours sont Mandy de Panos Cosmatos et Still Life de Jia Zhang-Ke qui est plus ancien : Panos Cosmatos pour sa façon de créer son genre propre à partir de références qu’il combine très librement et Jia Zhang-Ke pour son traitement extraordinaire de la banalité et la force de ses images.

[LIRE] J’ai aimé Le Glamour de Christopher Priest, une réinterprétation singulière du mythe de l’invisibilité dans laquelle les protagonistes, passagers clandestins du monde réel, choisissent de disparaître en n’offrant plus aucun point d’attache pour l’attention.» P.L.P.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here