Auteur de bd émérite et ancien champion de catch de dessinateur à moustache pas moins, Olivier Texier évoque librement cinq sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE: OLIVIER TEXIER / PHOTO: LAURA MOREIL

[MOOD] 🙂 «J’ai plusieurs publications Ă  venir sur lesquelles je travaille en ce moment: le recueil de mes strips absurdes Cat Caz qui paraissent dans Fluide Glacial depuis 3-4 ans, la suite de mon livre de dessins scatos Les cacas ratĂ©s aux Editions MĂŞme-pas-Mal, et un autre recueil de strips chez l’Ă©diteur CornĂ©lius Ă  venir en 2019, normalement!

J’attends la sortie prochaine du jeu vidĂ©o de baston sanglante Mortal Kombat 11 (je suis fan de la sĂ©rie depuis le premier, en 1992) mais il va falloir que je termine “Warriors Orochi 4” avant !
Je guette également de près la sortie des prochains luxueux graphzines des éditions Lagon, Superstructure ou Mould Map, qui sont une vraie nourriture pour moi!
En matière de BD, je rĂ©flĂ©chis un peu Ă  la base du scĂ©nario d’Ecowarriors, le troisième volet de ma trilogie en BD publiĂ©e aux Requins Marteaux, et qui mĂ©lange baston, pornographie et permaculture (dĂ©jĂ  paru: Bite-Fighter et HĂ©roĂŻque Fantaisie).
Sinon, je m’intĂ©resse Ă©galement Ă  la crĂ©ation en ce moment de la All Elite Wrestling, une nouvelle fĂ©dĂ©ration de catch qui commence Ă  rameuter pas mal d’athlètes très intĂ©ressant, et qui promet d’ĂŞtre novatrice!
Mais assez de production culturelle: en ce moment, je pose très concrètement une clĂ´ture pour accueillir des moutons et il va falloir que j’attaque la construction de toilettes sèches!» O.T.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here