Réalisateur de Insensibles et Golem, le tueur de Londres, Juan Carlos Medina évoque librement cinq sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE: JUAN CARLOS MEDINA & PHOTO: ROBERT VIGLASKI 

[MOOD] «Je travaille sur plusieurs projets de long mĂ©trage, dont un film d’amour fou et de voyage dans le temps produit par SND en France, adaptĂ© d’un excellent scĂ©nario des Frères Pastor. Sinon, je suis en train d’écrire un scĂ©nario avec Jeff Howard, le scĂ©nariste de The Haunting of Hill House et Oculus. C’est un film d’horreur fantastique dans le lignĂ©e de Angel Heart et L’Echelle de Jacob. Autrement, je suis en discussion sur plusieurs projets de sĂ©rie TV.

Voici cinq sujets qui me tiennent à cœur, en ce moment:

L’existence et la nature du mal… un sujet qui m’a toujours passionné. Est-ce que l’Enfer existe et si oui qu’est il vraiment?

Comment naissent les monstres? Est-ce que tous les monstres sont forcément des reflets de ce qui nous fait peur chez nous, humains?

Est-ce que l’âme existe et si oui est-ce qu’elle peut exister en dehors du corps?

La beauté des humains réside-t-elle dans leur capacité à agir à l’encontre de leur intérêt immédiat et pour des raisons absurdes?

L’amour est il un sacrifice, comme disait Tarkovski, ou quelque chose de plus transcendant, qui existe même en dehors de nous et qui de temps en temps nous possède?» J.C.M.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here