L’illustrateur Jean-Sébastien Rossbach évoque librement les sujets qui l’inspirent. Et surtout il nous dit comment ça va.

TEXTE & PHOTO: JEAN-SEBASTIEN ROSSBACH

[MOOD] Je suis en train de terminer d’illustrer mon livre de contes qui s’appelle Chamanes: les Chants de la DĂ©esse. C’est ce moment d’intense effort oĂą tu es proche du sommet de la montagne et oĂą le vent souffle plus fort. Mais le livre sera tel que je l’avais imaginĂ© au dĂ©part, alors je suis content.

[La Chute du Ciel] propos du chef Davi Kopenawa, chamane des indiens Yanomami du BrĂ©sil, recueillis par Bruce Albert. Il y a plus d’une dĂ©cennie, la situation des peuples autochtones Ă©tait dĂ©jĂ  extrĂŞmement problĂ©matique. Avec l’arrivĂ©e de Bolsonaro au pouvoir, leur avis de dĂ©cès est quasiment publiĂ©. En Amazonie, se rejoue la conquĂŞte de l’Ouest amĂ©ricain dans un silence assourdissant.

[Survival International] une ONG qui informe justement sur tous ces sujets liĂ©s aux difficultĂ©s des peuples dits premiers Ă  survivre dans leur environnement, avec leurs propres cultures multi-millĂ©naires, alors qu’ils sont harassĂ©s de toutes parts par l’aviditĂ© des blancs. https://www.survivalinternational.fr/

[Suehiro Maruo] pour changer complètement de sujet, un auteur de BD bien Chaos qui Ĺ“uvre dans un style Ă©rotico-grotesque. J’ai offert rĂ©cemment Le Monstre au teint de rose Ă  un ami cinĂ©phile, car cette BD grouille de rĂ©fĂ©rences Ă  Luis Buñuel, au Cabinet du docteur Caligari, Ă  Mishima … mais en fait je crois que je suis passĂ© pour un pervers. C’pas faux.

[Mandico, Jodorowsky, Bruno Ganz] Le dernier clip rĂ©alisĂ© par Mandico a refait battre mon cĹ“ur noyĂ© dans le gras de la culture de masse. Jodorowsky, sur Arte, m’a rappelĂ© qu’un Ă©chec est aussi une naissance. Bruno Ganz marchait lentement vers son destin vampirique et funeste sur la musique dĂ©calĂ©e de Popol Vuh. Mais c’est finalement dans la lumière cĂ©leste des Ailes du DĂ©sir que je souhaite me souvenir de lui.

[François Cheng] “Une beautĂ© artificielle dĂ©gradĂ©e en valeur d’Ă©change ou en pouvoir de conquĂŞte n’atteint jamais l’Ă©tat de communion et d’amour qui en fin de compte devrait ĂŞtre la raison d’exister de la beautĂ©.” J.S.R.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here