L’écrivaine Claire Legendre évoque librement les sujets qui l’inspirent. Et surtout elle nous dit comment ça va.

TEXTE: CLAIRE LEGENDRE & PHOTO: LOU SCAMBLE

[MOOD] Je vais bien, en dépit des tempêtes de neige montréalaises. Mon premier film, Bermudes (nord) se promène dans quelques festivals, au Canada et en France. Entre documentaire et autofiction, ça se passe dans le nord du Québec, sur un cargo et sur l’île d’Anticosti, grande comme la Corse mais presque déserte (150 habitants). J’ai demandé aux nouveaux venus ce qui les pousse à se retirer ici. Ils m’ont raconté leur vie, leurs blessures, ils ont tous un parcours très fort.

Ce qui me tient à cœur en ce moment:
Le dernier livre de Bertrand Belin, «Grands Carnivores» (POL) vient d’arriver dans ma boîte aux lettres. Son dernier album «Persona» tourne dans ma playlist. Il a accepté de me prêter une chanson pour le film, c’est une vraie joie de pouvoir poser mes images sur sa musique après avoir passé deux ans à écrire en l’écoutant. Il a pile la fréquence vocale qui me calme.

Ce week-end je rate le Mondial du tatouage… Au-delĂ  de l’art et de l’esthĂ©tique, la dĂ©mocratisation du tattoo change complètement le rapport au corps. L’identitĂ© corporelle est en mouvement, en construction. On arrĂŞte de vouloir figer le temps, d’avoir peur de la trace: on la provoque, et plus rien n’est grave.

Je marche dans la neige en écoutant Angèle, c’est doux et léger comme un chamallow. Un matin que je m’étais endormie avec la radio, j’ai entendu dans mon sommeil sa cover de «La chanson de Prévert». J’en ai fait un rêve sur mesure et au réveil j’ai cherché qui était cette fille. Elle a un truc d’Anna Karina dans sa façon de chanter, de prononcer les mots.

Psychanalyse toi la face est un tuto psychanalyse + make up qui est pas mal Chaos. Emmanuelle Laurent a sorti un livre cet automne. Je ne l’ai pas encore lu mais je suis très fan de ses vidĂ©os…

Quand je me sens étouffée par les injonctions contradictoires du politiquement correct, je tape «Blanche Gardin» dans YouTube. Tout est dicible. Tout est tragique et drôle. Une grande respiration. Cette fille est incontournable, politiquement nécessaire. Et très Chaos, non?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here