Christophe, l’illumination Bruno Dumont

Bonne gueule de cinĂ©ma, ce cher Christophe fait une apparition remarquĂ©e, disons-le divine, dans le pretty chaos Jeanne de Bruno Dumont (en salles le 11 septembre). InterviewĂ© par nos confrĂšres du JDD, il raconte pourquoi on l’a si peu vu sur grand Ă©cran: «Catherine Deneuve m’avait proposĂ© de jouer son mari dans un film mais j’ai dĂ©clinĂ©… Dans la vie, je suis plutĂŽt gonflĂ©. Devant une camĂ©ra, je me dĂ©gonfle», avoue-t-il, confessant ne pas ĂȘtre allĂ© aux essais qu’il devait faire pour 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix et avoir aussi refusĂ© la proposition de Serge Gainsbourg de jouer dans son Je t’aime moi non plus. «Acteur, c’est trop contraignant: il faut ĂȘtre sur le plateau Ă  7 heures du matin, quand moi je termine ma journĂ©e. Et puis je n’ai aucune mĂ©moire, vraiment (
) En fait, j’aurais adorĂ© ĂȘtre un acteur comique. Mais personne n’est venu me chercher.» AllĂŽ le cinĂ©ma français?