[LARS VON TRIER] Des cailloux dans ta chaussure

Depuis toujours, Lars Von Trier adore mélanger les petites expérimentations dans des trilogies imposantes (Epidemic entre The Element of Crime et Europa ; Les idiots entre Breaking the Waves et Dancer in the dark...

[L’HÔPITAL ET SES FANTÔMES] Le fantastique selon Lars

Dans la série, le Royaume est le lieu où l’hôpital fut édifié, comme l’explique le – sublime et ténébreux – générique. Les morts et les vivants cohabitent ensemble, les époques se chevauchent, le sang...

[ANTICHRIST] L’amour, la mort et la neige

Après deux échappées un peu tièdes (Manderlay, que tout le monde a oublié, et Le direktor, qui n’en est pas loin non plus), Lars Von Trier injecte sa propre dépression en intraveineuse pour son...

[NYMPHOMANIAC] « Première classe »

Lars aurait pu faire le choix de traiter n’importe quelle autre forme d’addiction, l’alcool, la drogue et consorts. Mais en décortiquant la nymphomanie dans Nymphomaniac, il parvient à présenter frontalement la dimension métaphysique de...

EDITO #02 – LARS, NOTRE HÉROS

Dans deux mois exactement, soit le 1er décembre, la Rédaction remettra as usual sa Palme du Chaos, récompensant l'objet filmé le plus chaos de l'année. Comme l'ancien site n'est plus disponible, on vous récapitule...

[LARS VON TRIER] Il a invité le Chaos à Zentropa

Pour rencontrer Lars Von Trier, il faut se rendre dans son fief de Zentropa, au Danemark. Le Chaos s'y est rendu. PAR CHAOS A Zentropa, son fief au Danemark, Lars Von Trier est déifié par ses...

[MELANCHOLIA] Lars Von Trier. 2011

L’apocalypse a beau être un effet de mode au cinéma (une réponse aux angoisses contemporaines), Lars Von Trier a toujours été passionné par la fin du monde qu’il a plus ou moins évoquée dans...

[ANTICHRIST] Lars Von Trier. 2009.

A partir de ce film, tout a été définitivement chaos. PAR ROMAIN LE VERN Lars on Trier a réalisé Antichrist comme une thérapie, pour sortir d’une sale dépression. Plutôt que de rester dans un état...

[NYMPHOMANIAC] Lars Von Trier, 2014

A la fois immobile et vertigineux, Nymphomaniac traverse l’espace-temps, trouvant la grâce dans l’abjection, quêtant même le romanesque dans les jeux de rôles, soutenant sans cesse la dimension ludique de ce que nous regardons. PAR...

Vous aimez lire ça...

Nos derniers chefs-d'oeuvre