[NOIR COMME LE SOUVENIR] Jean-Pierre Mocky, 1995

Un soir, un homme et une femme perdent leur petite fille Garance (référence aux Enfants du Paradis, film préféré de Mocky), kidnappée par un mystérieux clown genre «Ça». Quelques jours plus...

[LES PETITES MARGUERITES] Vera Chytilova, 1966

Imaginez Fight Club quarante ans avant en Tchécoslovaquie, avec deux filles délurées révulsées par l’état du monde et vous obtenez ce drôle d’objet parodique, tragique sans en avoir conscience. Bien avant...

[DEMENTIA] John Parker, 1950

Unique film de son auteur, interdit trois ans par la censure américaine, un cauchemar sans autre dialogue que le ricanement de l'héroïne. Une jeune femme se réveille d'un cauchemar dans un...

[LES GARCONS DE LA BANDE] William Friedkin. 1970

A l’origine des Garçons de la bande, il y a une pièce de théâtre de Mart Crowley, grand succès de Broadway abordant l’homosexualité sans prendre de pincettes. C’est même assez hallucinant...

[TOUS LES AUTRES S’APPELLENT ALI] Rainer Werner Fassbinder, 1974

Tous les autres s'appellent Ali est souvent considéré – à juste titre – comme un plaidoyer contre toutes les formes de discrimination. Mais rien n’est aussi simple. Déjà, les "autres" du...

[INSTITUT BENJAMENTA] Timothy Quay & Stephen Quay, 1995

Si vous êtes sur ce site, c'est que vous avez envie de voir des films qui ne ressemblent à rien de connu et de découvrir des univers résolument singuliers. Dans cette...

[JOURS TRANQUILLES A CLICHY] Jens Jørgen Thorsen, 1970

Au départ, il y a un roman d’Henry Miller, écrit en 1940 et publié en 1956, une promenade enlevée et autobiographique dans le Paris des années 30. A la bonne époque...

[MADELEINE, ANATOMIE D’UN CAUCHEMAR] Roberto Mauri, 1975

Pour beaucoup - pour ne pas dire pour tout le monde - Camille Keaton c’est l’iconique et douloureuse héroïne de I spit on your grave (Meir Zarchi, 1978), qui vivait les...

[EL MAR] AgustĂ­ Villaronga, 2000

Dire qu’on a besoin encore aujourd’hui de réalisateur aussi courageux que frondeur comme Agusti Villaronga est un bien faible mot. Mais au venin, l’homme a préféré le confort et le moelleux...

[CABAL] Clive Barker, 1990

La rencontre entre l'imagination fertile et déviante d'un auteur tel que Clive Barker et le chemin des studios ne pouvait hélas qu'aboutir à des effusions de sang et de pellicule: un...
ga('send', 'pageview');