Accueil Chaos memories

Chaos memories

[DE BRUIT ET DE FUREUR] Jean-Claude Brisseau,1988

Nul ne peut ignorer la dimension visionnaire de De bruit et de fureur, annonçant le mal-être et l'explosion sociale dans les cités avec autant de violence que de grâce. PAR ROMAIN LE...

[L’AUTRE RIVE] David Gordon Green, 2004

A seulement 29 ans, David Gordon Green signait un film ayant le tranchant, la température et l’éclat de l’acier et impressionnait réellement. Ah, le bon vieux temps. PAR PAIMON FOX Deux jeunes frères,...

[BODY SNATCHERS] Abel Ferrara, 1994

C'est le second remake (après la version de Philip Kaufman, en 1978) du classique de Don Siegel, L'Invasion des profanateurs de sépultures. Ferrara l'a réalisé après Bad Lieutenant. Chaos noir. PAR JEREMIE...

[L’HOMME QUI VOULAIT SAVOIR] George Sluizer, 1989

Ce film oublié s’appuie sur un scénario manipulateur proposant une multiplicité de points de vue et de niveaux de lecture, comme on en voit rarement dans le domaine du thriller. Avec...

[LE CRI DU SORCIER] Jerzy Skolimowski, 1978

Le cri du sorcier se présente comme le seul film fantastique de Jerzy Skolimowski et vu son degré de réussite, on regrette que ce réalisateur peintre, adulé par David Cronenberg et...

[MAÎTRESSE] Barbet Schroeder, 1975

Comme la majorité des films français en avance sur leur temps, Maîtresse a tout d’abord connu un succès à l’étranger. Aux États-Unis paradoxalement, où Barbet Schroeder a su construire une filmographie...

[HOUSE] Nobuhiko Obayashi, 1977

House (Hausu pour les intimes) est la variation sur le thème de la maison hantée la plus frappadingue que l’on ait vu au cinéma. Connu pour ses clips vidéos, ses publicités et...

[NE VOUS RETOURNEZ PAS] Nicolas Roeg, 1973

Adapté d'une nouvelle de Daphné du Maurier, Ne vous retournez pas s'avère un sublime thriller psychologique aux frontières du fantastique et de l'occulte. On en tremble encore. Adapté d’une nouvelle de Daphné...

[LES DIABLES] Ken Russell. 1971

Au meilleur de sa filmographie dont la qualité a considérablement baissé à partir des Jours et Nuits de China Blue (1984), Ken Russell a signé ce film hallucinant à fort goût...

[LES GARCONS DE LA BANDE] William Friedkin. 1970

A l’origine des Garçons de la bande, il y a une pièce de théâtre de Mart Crowley, grand succès de Broadway abordant l’homosexualité sans prendre de pincettes. C’est même assez hallucinant...
ga('send', 'pageview');