Accueil Chaos memories

Chaos memories

[PHENOMENA] Dario Argento, 1985

Dario Argento + Jennifer Connelly + Iron Maiden + Donald Pleasance + Goblins + singe = Phenomena De gros frissons, quelques soupirs, l’enfer puis des ténèbres. Alors que le cinéma d’horreur italien...

[LA TRAQUE] Serge Leroy. 1975

La France a les films qu’elle mérite. Déjà repérée dans More, de Barbet Schroeder, où son apparente fragilité contrastait avec la douleur de l’expérience, Mimsy Farmer, actrice culte des années 70, icône...

[DEMENTIA] John Parker, 1950

Unique film de son auteur, interdit trois ans par la censure américaine, un cauchemar sans autre dialogue que le ricanement de l'héroïne. Une jeune femme se réveille d'un cauchemar dans un hôtel...

[DE BRUIT ET DE FUREUR] Jean-Claude Brisseau,1988

Nul ne peut ignorer la dimension visionnaire de De bruit et de fureur, annonçant le mal-être et l'explosion sociale dans les cités avec autant de violence que de grâce. PAR ROMAIN LE...

[NE VOUS RETOURNEZ PAS] Nicolas Roeg, 1973

Adapté d'une nouvelle de Daphné du Maurier, Ne vous retournez pas s'avère un sublime thriller psychologique aux frontières du fantastique et de l'occulte. On en tremble encore. Adapté d’une nouvelle de Daphné...

[MAÎTRESSE] Barbet Schroeder, 1975

Comme la majorité des films français en avance sur leur temps, Maîtresse a tout d’abord connu un succès à l’étranger. Aux États-Unis paradoxalement, où Barbet Schroeder a su construire une filmographie...

[BODY SNATCHERS] Abel Ferrara, 1994

C'est le second remake (après la version de Philip Kaufman, en 1978) du classique de Don Siegel, L'Invasion des profanateurs de sépultures. Ferrara l'a réalisé après Bad Lieutenant. Chaos noir. PAR JEREMIE...

[L’HOMME QUI VOULAIT SAVOIR] George Sluizer, 1989

Ce film oublié s’appuie sur un scénario manipulateur proposant une multiplicité de points de vue et de niveaux de lecture, comme on en voit rarement dans le domaine du thriller. Avec...

[L’AUTRE RIVE] David Gordon Green, 2004

A seulement 29 ans, David Gordon Green signait un film ayant le tranchant, la température et l’éclat de l’acier et impressionnait réellement. Ah, le bon vieux temps. PAR PAIMON FOX Deux jeunes frères,...

[LE SANG DES BÊTES] Georges Franju, 1949

Le sang des bêtes dure seulement 20 minutes et chaque minute vous hantera, à jamais. Disons, dans un premier temps, que ce coup d’essai du réalisateur Georges Franju s’inscrit pleinement dans le...
ga('send', 'pageview');