[MARÉE NOCTURNE] Curtis Harrington, 1961

Sous influence de Jacques Tourneur (La Féline, très ouvertement cité) et de Edgar Allan Poe, Curtis Harrington, ancien collègue de Kenneth Anger, signait au début des années 60 un premier film pretty chaos. PAR PAIMON...

[ZOMBIE] George A. Romero, 1978

Réalisé dix ans après La nuit des morts vivants, ce second volet de la saga horrifique de George Romero met en scène des personnages de rien qui tentent de survivre face à une horde...

[ANNÉE BISSEXTILE] Michael Rowe, 2010

Année Bissextile marque la première réalisation de Michael Rowe, un dramaturge Australien ayant migré au Mexique. C’est surtout un film qui ne demande pas de seconde vision, qui dit tout au premier choc. PAR ROMAIN...

[NYMPHOMANIAC] Lars Von Trier, 2014

A la fois immobile et vertigineux, Nymphomaniac traverse l’espace-temps, trouvant la grâce dans l’abjection, quêtant même le romanesque dans les jeux de rôles, soutenant sans cesse la dimension ludique de ce que nous regardons. PAR...

[SAYAT NOVA – LA COULEUR DE LA GRENADE] Serguei Paradjanov, 1969

Ceux qui conservent un souvenir persistant du tournis que provoquait la vision des magiques Chevaux de feu (ses Goutzouls des Carpates, sa sarabande, sa fièvre, sa poésie, ses amants, ses images chatoyantes) doivent découvrir...

[LA NUIT DES MORTS-VIVANTS] George A. Romero, 1968

Nous sommes en 1968 et La nuit des morts-vivants a marqué un changement radical dans l’histoire du cinéma. Du cinéma de genre, certes, mais aussi et surtout du cinéma tout court. Son intrigue apocalyptique...

[FAITES LE MUR] Banksy, 2010

On ne le sait pas assez, Banksy a réalisé un film. Un super film, même, dont le titre français (Faîtes le mur!) obtient sans peine la Palme du titre français le plus hideux depuis…...

[ORANGE MÉCANIQUE] Stanley Kubrick, 1971

A la sortie d’Orange mécanique, beaucoup ne s’intéressent qu’au rideau de fumée des images sans voir la réflexion intemporelle sur toutes les formes de délinquance. Ce film reste avant tout une satire de la...

[MAÃŽTRESSE] Barbet Schroeder, 1975

Comme la majorité des films français en avance sur leur temps, Maîtresse a tout d’abord connu un succès à l’étranger. Aux États-Unis paradoxalement, où Barbet Schroeder a su construire une filmographie aussi subversive que...

[CÉLINE ET JULIE VONT EN BATEAU] Jacques Rivette, 1974

De la même façon que l’on dit aujourd’hui du cinéma d’Apichatpong Weerasethakul que l’effet de sidération provoqué par ses films fait dormir les spectateurs les yeux ouverts, on pouvait déjà dire de ce Céline...

Vous aimez lire ça...

Nos derniers chefs-d'oeuvre