Chaos interdit

[SALOME & THE FORBIDDEN] Clive Barker, 1973

Depuis le début, Clive Barker ressemble à un alchimiste; ce qui lui a valu une réputation de polémiste du fantastique, capable du meilleur lorsqu’il est en pleine possession de ses moyens....

[BABY BLOOD] Alain Robak, 1990

En son temps, Blood Feast de Hershell Gordon Lewis était décrit comme le premier film américain blood and gore. Baby Blood peut être considéré comme son équivalent français. Quand le bebé bloude...

[THE KILLER OF DOLLS] Miguel Madrid, 1975

Avec son tempo groovy, ses images kitsch et sa mélancolie venue des tréfonds, ce thriller espagnol fait des cabrioles avec toutes les folies de son époque. Et, évidemment, on est là...

[LA FEMME QUI INVENTA L’AMOUR] Jean Garrett, 1979

Imaginez un croisement latino entre Muriel et A la recherche de Mister Goodbar, et vous obtenez cette exquise étrangeté aussi chaos que cul. Malgré son pseudonyme à la sonorité très européenne, le réalisateur...

[PREACHING TO THE PERVERTED] Stuart Urban, 1997

Qui a envie d'une petite plongée dans un club fétichiste underground londonien? Vous, évidemment. Peut-on manier le SM à la légère sans tomber dans le kinkshaming ou la caricature inconsciente? L'exercice est,...

[DEATH WARMED UP] David Blyth, 1984

Sur une île isolée, un médecin fou expérimente de la chirurgie expérimentale sur des cobayes humains et ses patients de se métamorphoser en zombies meurtriers. Un film d'horreur estampillé René Château...

[FALCONHEAD] Michael Zen, 1976

Falconhead ressemble à la divagation d'un Jean Cocteau sous poppers. Parce qu'il choisissait lui aussi de pénétrer l'univers désir par une autre dimension, on pouvait considérer le clinquant Bijou comme le pendant gay...

[DEUX] Werner Schroeter, 2002

Dans un cinéma français encore plus ankylosé que celui de nos jours, qui voulait voir un film comme Deux? Ou plutôt, qui était prêt? Personne sans doute. Sauf vous. Sauf nous. Imaginez...

[SEX AND ZEN] Michael Mak, 1991

Adaptée d’un classique de la littérature chinoise taoïste, une comédie érotique grasse comme un loukoum qui s’impose comme l’un des parangons de la catégorie 3 hongkongaise. Assez volatil mais rigolo. Dans Les...

[A DIRTY SHAME] John Waters, 2004

Satan l'habite et satyre sur tout ce qui bouge dans la dernière atrocité sur celluloïd de John Waters à ce jour. Nous sommes à Hartford Road, quartier de classes moyennes inclinées sur leur versant...
ga('send', 'pageview');