Accueil Chaos interdit

Chaos interdit

[DEUX] Werner Schroeter, 2002

Dans un cinéma français encore plus ankylosé que celui de nos jours, qui voulait voir un film comme Deux? Ou plutôt, qui était prêt? Personne sans doute. Sauf vous. Sauf nous. Imaginez...

[UGLY] Scott Reynolds, 1997

Ce mec-là? Tueur en série? Pas possible? Ah bon? Vous êtes sûrs? Ah oui. PAR PAIMON FOX Dans un hôpital psychiatrique de haute sécurité, une psychologue enregistre la confession de Simon, un jeune...

[VENUS IN FURS] Victor Nieuwenhuijs & Maartje Seyferth, 1995

Enrobée de noir et blanc, cette curiosité met en lumière l’érotisme à travers des rapports de soumission et narre en profondeur le parcours intérieur d'un homme qui pourrait bien être un...

[BLOODY BIRD] Michele Soavi, 1987

Connu sous le titre Deliria en Italie, Stage Fright aux Etats-Unis, et même parfois Aquarius, Bloody Bird marque la naissance du réalisateur Michele Soavi, naguère assistant de Dario Argento et Joe...

[JADE] William Friedkin, 1995

Clairement pas une grande réussite dans la filmographie de ce cher William Friedkin, ce thriller a pourtant ses défenseurs qui y trouvent quand même des qualités. Il est clair que les années...

[SHOCK TREATMENT] Jim Sharman, 1981

Saviez-vous qu'il existait une suite à The Rocky Horror Picture Show? PAR JEREMIE MARCHETTI Comme tout genre connaît ses limites et ses accidents, Shock Treatment, le film musical a connu une drôle de...

[CORPSE MANIA] Kuei Chih-Hung, 1981

Quand la Shaw Brothers fait dans l'horreur craspec, elle ne fait pas les choses à moitié. Über too much chaos, limite... PAR JEREMIE MARCHETTI L’hirondelle d’or, La 36ème chambre de Shaolin, La main...

[SPOOKIES] Thomas Doran, Brendan Faulkner & Eugenie Joseph, 1987

Encombrée de masques de latex boursouflés et d’une crasse presque palpable, la jaquette VHS de Spookies, comme tant d’autres d’ailleurs, faisait partie de ces promesses sur papier au temps des bandes...

[VELLUTO NERO] Brunello Rondi, 1978

Velluto Nero sait très bien synthétiser ce qu’on aimait tant dans ce cinéma italien bissssss: un besoin de scandale naturel, des tabous digérés et de vrais sursauts de beauté. PAR JEREMIE MARCHETTI Érotisme...

[BARNENS Ă–] Kay Pollak, 1980

On aurait voulu éviter le fameux laïus du «impossible de refaire ce film aujourd'hui», mais pas moyen d'y échapper : en l'état, difficile d'imaginer un film comme Barnens Ö dans le...
ga('send', 'pageview');