Le Chaos enquête avant l’annonce de la sélection de Cannes 2019 et se demande si un film de Marco Bellocchio a ses chances sur la Croisette.

PAR GAUTIER ROOS / PHOTO: FILMITALIA

Avec un nom pareil, Tommaso Buscetta ne pouvait être mêlé qu’à une sale affaire de bouffe, la très sérieuse “pizza connection”, organisation de trafic d’héroïne qui succéda à la “French”, et qui vit la drogue pénétrer le sol new-yorkais grâce à des pizzerias tenus par des émigrés siciliens. L’affaire avait été portée à l’écran par notre cher Damiano Damiani en 1985, dans un film du même nom qu’on peine à trouver via des offres en ligne, qu’elles soient légales ou non (même si c’est sûrement pas sur Netflix qu’on va trouver un truc pareil).

Ce biopic d’une figure du crime, qui pourrait marquer la 7e apparition de Bellocchio en compétition, a été tourné l’été dernier et a mis du temps à se mettre en branle. On lit sur le site de 13ème Rue que le bonhomme est surtout connu pour avoir brisé l’omerta imposée par la Mafia Sicilienne, ce qui laisse entrevoir un scénario bâti autour du code d’honneur de la Cosa Nostra (miam). A la musique, un vétéran de la soundtrack cannoise : Nicola Piovani (La nuit de San Lorenzo, La Vie est belle, La Chambre du fils…). Après la mort de Bertolucci, d’Olmi et de Vittorio Taviani, ça nous laisse plus grand monde parmi la génération de l’âge d’or transalpin : petit avantage de passeport donc pour Marco cette année.

Pourquoi ça sent bon : Une co-prod lourde impliquant quatre pays qui nous ramène 40 ans en arrière (Italie, France, Allemagne, Brésil), montée notamment par Ad Vitam, Arte France et Canal Plus. Ça maximise les chances, mais ça pose question : y’aura-t-il de la place pour d’autres personnes que l’équipe du film dans le Grand Théâtre Lumière?

Pourquoi ça pourrait coincer : La presse évoque une pré-prod bien poussive… On n’a pas l’impression qu’il y ait masse d’Italiens qui se bousculent au portillon cette année : tout ça sent quand même (relativement) bon…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here