Le Chaos enquête avant l’annonce de la sélection de Cannes 2019 et se demande si Cristi Puiu a ses chances sur la Croisette.

PAR GAUTIER ROOS

A en croire la presse roumaine, il s’agirait du premier film de Cristi Puiu tourné en langue française, après son dispositif expérimental Trois Exercices d’Interprétation en 2013. Une adaptation libre des écrits du philosophe Vladimir Soloviev au début du 20ème siècle : un homme dont la moelle métaphysique est passée du matérialisme au positivisme, avant de basculer dans le “pessimisme absolu” (merci Wikipédia).

Tout ça serait très alléchant si le cinéaste de Sierranevada ne nous avait pas offert la toute première sieste du festival en 2016, alors même que le marathon de films avait commencé… la veille au soir. Oui, nous étions les seuls avec les Cahiers à oser dire qu’on avait bien peu goûté ce banquet familial étendu sur trois longues heures, que certains malins avaient eu l’outrecuidance de comparer à une comédie à l’italienne. On attend malgré tout le nouveau film du réalisateur de La Mort de Dante Lazarescu avec une certaine curiosité.

Pourquoi ça sent bon : Parce que c’est roumain sur le papier, et que ça permettrait d’assurer l’intérim en attendant le prochain opus de Cristian Mungiu.

Pourquoi ça pourrait coincer : Pourquoi personne ne parle de ce film ici chez nous, s’il est si bien ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here