Le Chaos enquête avant l’annonce de la sélection de Cannes 2019 et se demande si le prochain Quentin Dupieux a ses chances sur la Croisette.

PAR GAUTIER ROOS

Après Au poste ! l’an dernier, Quentin Dupieux pose dĂ©finitivement ses valises en France pour un projet dont on parle depuis un bon moment dĂ©jĂ . Pour accompagner un Jean Dujardin qui regagne lui aussi sa mère-patrie depuis quelques films, l’irrĂ©prochable Adèle Haenel, chouchou du festival dont on a applaudi le virage comique l’an dernier (En libertĂ© !).

Si vous nous pardonnez ce truisme, on dira du pitch qu’il est “parfaitement dupieuxien” : Georges quitte sa banlieue pavillonnaire et plaque tout du jour au lendemain pour s’acheter le blouson 100% daim de ses rĂŞves. Un achat qui lui coĂ»te toutes ses Ă©conomies et vire Ă  l’obsession, et bientĂ´t vers un dĂ©lire criminel…

Nos confrères Ă©voquent dĂ©jĂ  un retour au gore pour le papa de Rubber, prĂ©sentĂ© Ă  la Semaine de la critique 2010 (tiens tiens). La greffe avec cette pataphysique très franchouillarde aperçue dans Au poste ! pourrait bien sĂ©duire les aficionados del chaos. Les seconds rĂ´les laissent eux aussi entrevoir quelque chose de bien excitant : Youssef Hajdi, Albert Delpy, Julia Faure, Thomas Blanchard, Panayotis Pascot…

Pourquoi ça sent bon : Parce que c’est l’un des rares tapis rouges qui peut sĂ©duire Ă  la fois les lecteurs de Gala et de Trax Magazine, et que son Au poste ! n’avait eu le droit qu’Ă  une flanquĂ©e de projos au MarchĂ© du film l’an dernier : le drĂ´le d’oizo du cinĂ©ma français mĂ©rite clairement mieux.

Pourquoi ça pourrait coincer : Notre public hyper-connectĂ© va-t-il lui pardonner son VidĂ©o Club pour Konbini l’an dernier, dans lequel notre Mathieu MadĂ©nian velu ne brille pas par sa modestie ? La raison voudrait l’envoyer Ă  la Quinzaine, mais on se dit qu’il ferait office de parfait trublion “dĂ©jantĂ©” pour passer la grande porte de la SĂ©lection officielle. Suspense…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here